Mon défi "Miracle Morning" en 30 jours

“Mon Miracle Morning en 30 jours” : épisode 02 – Au pays du Matin calme

Nous sommes le samedi 22 septembre et cela fait 10 jours que j’ai commencé mon défi “Mon Miracle Morning en 30 jours”. J’ai déjà réalisé un tiers de mon parcours au pays merveilleux du Miracle Morning. Rien de bien surprenant pour quelqu’un qui est né au Pays du Matin Calme

Le matin calme du Miracle Morning
Le Miracle Morning, mon matin calme à moi, un moyen extraordinaire de se reconnecter à la vie

Mes débuts avaient été quelque peu compliqués. Malgré une première matinée plutôt facile, durant laquelle j’avais décidé de mettre en place quelques habitudes nouvelles, je m’étais difficilement réveillé le lendemain matin, non pas 1 heure avant l’heure habituelle, mais 30 minutes après… Un échec difficile dès le deuxième jour de ce défi de 30 jours. Et bien qu’ayant eu 1h30 de sommeil en plus, ma journée avait été un véritable calvaire. Mon corps, comme jetlagué par ce “décalage horaire”, était totalement épuisé. Difficile de me concentrer, très compliqué de rester éveillé…

Dès le coucher suivant, comme par un sursaut d’orgueil, j’ai décidé de reprendre les choses en main. J’ai de nouveau réglé mon réveil, sur 6h cette fois-ci. Quitte à choisir de se lever tôt, autant le faire bien !

Et le lendemain matin, comme par magie ou par envie de trop bien faire, je me suis même réveillé avant mon réveil. Je me suis donc levé, me suis dirigé vers la cuisine, et me suis servi un jus de citron.

Episode 01 : cliquez ici

Le choix des habitudes

Le silence

Je me suis assis sur mon canapé, dans le salon. Profitant des sensations exacerbées des mes deux sens les plus sollicités du moment : le goût et l’ouïe…

Le goût appréciait le côté acidulé de cette première boisson de la journée. La tiédeur de l’eau. la texture du liquide… Lorsque l’on se concentre sur un sens, c’est comme si l’on découvrait des choses auxquelles nous n’avions jamais fait attention auparavant.

L’ouïe écoutait le silence. Tout dormait encore dans mon appartement. Ma femme était restée chaudement sous la couette. Mon chat n’était pas encore suffisamment affamé pour venir réclamer ses croquettes du matin. Il n’y avait que le silence… Mais un silence bruyant. Car là aussi, dans le silence, on entend tout ! Malgré les fenêtres fermées, j’entendais le vent dans les feuilles des arbres. J’entendais les premières voitures circuler dans la rue. Certainement les premiers travailleurs… J’entendais mon sang circuler dans ma tête et résonnant dans mon oreille. Je m’entendais respirer, même calmement.

L’activité physique

Une fois mon jus terminé, j’ai décidé de m’adonner à 15 minutes d’efforts physiques. Rien de bien compliqué, mais suffisamment pour bien oxygéner le corps. Un effort trop intense risquerait de mettre mon organisme en hypoglycémie… Ce n’est certainement pas le but.

Je me suis lancé une petite routine : 3 x 15 pompes – 3 x 20 abdominaux – 3 x 25 squats – 3 minutes de gainage

Cela peut paraître peu pour certains, mais je peux vous dire qu’après ce petit réveil musculaire, je me suis senti en pleine forme toute la journée !

La méditation

Certains ne valideront peut-être pas ma méthode, mais j’aime m’adonner à la méditation tout de suite après ma séance de sport. J’attends bien sûr d’avoir bien repris mon souffle et je me réhydrate en buvant un grand verre d’eau.

Le sport a pour effet d’oxygéner mon cerveau, ce qui me permet de réfléchir plus vite, et donc d’être plus efficace dans mes exercices de visualisation. En effet, chacune de mes séance de méditation est composée de 3 parties :

  • Gratitude – J’éprouve de la gratitude pour trois choses simples : être en vie, vivre aux côtés d’une femme magnifique, avoir un métier et une bonne situation, pratiquer le miracle morning, avoir des amis, etc… Mais également pour des choses simples telles que le ciel bleu, le vent frais, les belles choses de la vie.
  • Santé – J’imagine l’énergie de l’univers pénétrer dans mon corps et guérir tous les petits maux qui peuvent entraîner de grandes maladies. Je nettoie mon corps, je purifie mes organes, mes membres, mon esprit. Et j’imagine que la même chose se produit pour les personnes que j’aime.
  • Visualisation – J’imagine que mes plus grands rêves, mes plus grands projets se sont réalisés. J’imagine comment je serai, comment je me sentirai. J’essaie de distinguer tous les détails avec mes 5 sens. Plus je me concentre et plus ma vision et mes sensations sont précises.

La lecture

Ce n’est peut-être pas grand chose, mais j’essaie de lire tous les matins 5 pages, 10 maximum. Ce qui est exceptionnel pour moi qui ne lit jamais ! Comme je le disais dans l’épisode 01, à ce rythme, j’aurai lu environ 12 livres en un an ! Un véritable miracle alors qu’avant j’avais déjà des difficultés à lire un seul livre.

Au pays du matin calme

Au final, tous les matins qui ont suivi, j’ai réussi à respecter le Miracle Morning en me levant à 6h du matin. Cela m’a notamment permis de m’entraîner, grâce à ma petite séance quotidienne d’activité physique, pour une course d’obstacles (la Spartan Race) qui a eu lieu ce jour, en Seine-et-Marne. Un calvaire de 13km, mais quelle fierté d’avoir réussi à atteindre la ligne d’arrivée !

Et puis chacune de ces heures de vie supplémentaires que je me suis offertes, j’ai pu profiter avec bonheur de toutes ces nouvelles sensations, émotions, citées plus haut. Rien que pour tout cela, le Miracle Morning est un trésor ! Et pour moi, qui suis né au Pays du Matin Calme, la Corée du Sud, ce défi était forcément fait pour moi !

N’hésitez pas à m’encourager dans les commentaires.
N’hésitez pas non plus à partager avec moi vos expériences, si vous aussi vous pratiquez (ou avez pratiqué) le Miracle Morning.

Pour lire l’épisode 03 : cliquez ici

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 11
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​BONUS GRATUIT I ​Cliquez ici pour télécharger votre ebook