coaching en développement personnel idées reçues
Blog

Les plus grands mythes du coaching en développement personnel

Quelle que soit la discipline, quel que soit le domaine, nous avons tous des idées reçues sur tout. En effet, la vie est ainsi faite et le comportement humain également. Bien entendu, le coaching ne fait pas exception. Car, depuis quelques années, les coaches sportifs, en diététique, en immobilier, en séduction ou en développement personnel, fleurissent de partout. Alors bien entendu, avec cet engouement déferle son lot de grandes idées reçues. Dans cet article, nous allons passer en revue les plus grands mythes du coaching en développement personnel.

Le coaching en développement personnel peut-il vous rendre beau, musclé et riche comme par magie ? Un coaching dure-t-il longtemps ? Un bon coach doit-il être bardé de diplômes

Vous aussi, qui lisez cet article, vous avez forcément vos idées reçues sur le sujet. A la lecture de ces prochains paragraphes, attendez-vous à du suspense, des rebondissements, des retournements de situation… Allez, disons-le franchement : à voir votre monde s’écrouler…

Donc, maintenant que vous êtes prévenu, attachez vos ceintures, et allons à la chasse aux plus grands mythes du coaching en développement personnel !

le coaching en développement personnel et ses grands mythes
Nous avons tous des idées reçues, notamment sur le coaching en développement personnel – Photo by Sarah Pflug

Mythe n°1 : Le coaching en développement personnel me rendra plus beau, plus riche, plus intelligent, plus…

Et oui, certains d’entre vous arrêteront certainement la lecture de cet article « ici et maintenant ». Car je vais certainement de briser des milliers de cœurs, de mettre fin aux espoirs les plus profonds de centaines d’entre vous…

En effet, n’en déplaise à celles et ceux qui y croient, non, le coaching ne vous transformera pas radicalement. En revanche, vous deviendrez une meilleure version de vous-même. Vous apprendrez à mieux vous comprendre. Vous développerez votre conscience de vous-même, de vos attentes, des objectifs que vous voulez atteindre. Le coaching vous apprendra à développer des habitudes positives, à adopter des schémas de pensées, des comportements, adaptés à vos projets.

Non, le coaching ne vous apportera pas la richesse non plus. Ni la beauté ultime ou la force herculéenne dont vous rêvez. Car ce n’est pas le coaching qui sera la raison de votre succès. C’est vous-même. Votre succès dépendra de vos efforts, de votre manière d’accepter le coaching, de votre manière d’apporter les changements dans votre vie, nécessaires à l’atteinte de vos objectifs.

C’est votre capacité à mettre en place un plan d’action, à faire preuve de patience, car vos objectifs, vous ne les atteindrez pas du jour au lendemain.

Mythe n°2 : Je n’ai pas besoin de coach si je n’ai aucun problème dans ma vie

Bien au contraire, j’aurais tendance à vous dire qu’il ne vous est pas recommandé d’attendre d’être au fond du gouffre pour décider de vous prendre en main. En effet, dites-vous plutôt que c’est lorsque vous êtes dans le meilleur de votre forme que votre énergie et votre motivation sont au plus haut pour déterminer ce que vous souhaitez changer ou améliorer dans votre vie.

Le coaching en développement personnel ne résout pas que les problèmes

Vous pouvez faire partie de ces personnes pour qui la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille. Cependant, le coach n’a pas pour objectif de vous aider à trouver des solutions à vos problèmes. Il est également là pour vous motiver, vous encourager, et vous aider à trouver votre route vers une nouvelle dimension de vous-même, d’ouvrir votre « champ des possibles ».

En effet, le coach ne vous dira jamais ce que vous devez faire. Un coaching efficace vous aide à vous focaliser sur les résultats et va s’appuyer sur des approches différentes pour vous aider à définir par vous-même les solutions. Si vous tombez sur un coach qui vous dit ce que vous devez faire, vous donne des directives, fuyez !

Le coaching vous aide à libérer votre potentiel

Le bon coach aura peut-être des réponses à vos questions, mais il ne vous les donnera pas. De plus, le bon coach saura vous accompagner sur le chemin de votre développement personnel, vers une version améliorée de vous-même, par des méthodes qui consisteront à vous amener à trouver vous-même les réponses. Cela pourra se faire par tout un travail de questionnement pour vous permettre de trouver vos propres réponses. C’est toute la magie de ce type d’accompagnement.

Par ailleurs, même si vous n’avez aucun problème dans votre vie, vous aspirez certainement à mieux. Et le coach est là pour vous accompagner. Il a pour mission de vous aider à déployer tout votre potentiel. Cependant, la question à vous poser est la suivante : vous sentez-vous prêt à sortir de votre zone de confort ?

Mythe n°3 : Le coaching en développement personnel est chronophage

La première séance, la plus importante

Une bonne séance de coaching se déroulera plutôt sur une durée de trois quarts d’heure à une heure. Au-delà, la concentration de la personne coachée risque de diminuer considérablement. Car une séance de coaching nécessite toute l’attention du coaché et peut demander beaucoup d’énergie de sa part. Par ailleurs, une séance de coaching ne nécessite pas d’être réalisée en présentiel. Une séance peut se dérouler par téléphone ou par webcam.

Par ailleurs, la toute première séance de coaching est prend généralement la forme d’une prise de contact entre le coach et le coaché. Cette rencontre est primordiale. En effet, elle a pour but d’aider le coaché à mieux observer ses besoins et définir ses objectifs. Et au coach de définir avec précision les axes de travail afin de proposer un accompagnement de haute qualité en termes de compétences et d’outils utilisés. Cette séance est donc primordiale et joue un rôle d’accélérateur de processus et permet d’économiser bien des séances au coaché qui peut, parfois, se trouver limité financièrement.

Le coach ira droit au but

C’est une règle d’or, une séance de coaching n’a pas pour vocation de vous faire replonger dans votre enfance pour faire ressurgir les traumatismes qui vous ont fait devenir comme vous êtes aujourd’hui. En effet, il ne s’agit pas d’une psychothérapie déguisée.

En revanche, pendant une séance de coaching, coach et coaché travailleront davantage sur l’avenir. Comment mettre en place de nouvelles croyances, créer de nouvelles habitudes, toujours en cohérence avec vos valeurs personnelles. Car ce travail permettra de vous préparer pour le futur. Vous aurez les moyens de définir et d’atteindre des objectifs, eux aussi en rapport avec ces mêmes valeurs.

Mythe n°4 : Un bon coach a des diplômes, des références, des médailles, des…

Au risque de vous décevoir, un bon coach n’aura pas forcément été formé par le meilleur des coaches de la meilleure école de coaching. En effet, un bon coach n’est pas non plus forcément celui qui aura dépensé le plus d’argent dans sa formation ou dans le plus prestigieux établissement ou institut de coaching. Car ce qui fait un bon coach, ce n’est pas sa formation (même si la qualité de celle-ci y contribue forcément), ni ses diplômes. C’est évidemment et surtout sa capacité à écouter, à poser les meilleures questions, à comprendre les défis à relever, à accompagner au mieux la personne coachée.

Non, la formation et le diplôme ne font pas le coach

Le coaching en développement personnel et ses grands mythes
Photo by Nicole de Khors

En effet, sur le marché des formations en coaching en développement personnel, il existe une infinité de cursus proposés par des établissements, des professeurs, des coaches, aux qualités diverses et variées. Chaque formation est unique. Chaque contenu l’est également. Car même s’il existe un tronc commun entre chacune d’elles, les nouveaux diplômés sortiront avec des méthodes, des connaissances, des outils parfois très différents. Et cela n’éclairera que très peu le coaché en recherche d’accompagnement.

Certes, coach n’est pas une profession légiférée. Un coach peut ne jamais avoir été lui-même coaché ou avoir testé sur lui-même les outils qu’il va vous proposer. Et un coach peut également avoir suivi une formation de deux semaines ou une formation d’un an.

Cependant, il est évident qu’un coach formé sur les outils du coaching en développement personnel pendant un an, avec une mise en application sur lui-même, suivie d’une évaluation par un jury de professionnels, aura davantage de crédit qu’un coach formé sur une simple durée de quelques jours.

Oui, un débutant peut être aussi bon qu’un « ancien »

En effet, cela peut aisément se comprendre, on aura très souvent tendance à faire confiance à un expert qui met en avant 20 ans de carrière. N’en déplaise aux débutants qui arrivent sur le marché. Cependant, beaucoup de jeunes coaches arrivent chaque année dans ce monde très concurrentiels avec des qualités incroyables. Des qualités d’écoute, d’analyse, d’empathie, que certains coaches n’auront jamais su développer même en fin de carrière.

De même, un coach pourra vous séduire par ses références, ses coupures de presse, ses réussites… Et pourtant, au premier rendez-vous, la prise de contact sera difficile. Car les références d’un coach ne garantissent pas sa compatibilité avec vous. En effet, soyons franc : un coach ne peut pas coacher tout le monde. Il peut y avoir conflit de personnalités entre le coach et le coaché.

Alors, pour résumer, lors de votre premier rendez-vous avec votre coach, apprenez à faire la différence entre le coach qui vous présentera son CV avant de s’intéresser à vous, et le coach qui saura tout de suite vous amener à une solution efficace.

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Les plus grands mythes de votre domaine” organisé par Elodie et François du blog La Céto Sympa. Si vous avez aimé cet article, je vous remercie de cliquer sur Partager l’article !

Partagez l'article
  • 231
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​BONUS GRATUIT I ​​Téléchargez votre e-book en