Incarner le changement Gandhi

Comment incarner le changement que l’on veut voir dans ce monde ?

Nouvelle vidĂ©o aujourd’hui pour vous parler de l’importance d’incarner le changement que vous voulez voir dans le monde, dans votre vie.

« Incarnez le changement que vous voulez voir dans le monde » – Gandhi

Vous ne pouvez pas changer la pluie.
Vous ne pouvez pas changer le temps qui passe.
Et vous ne pouvez pas changer les gens non plus.

Si vous voulez changer les choses, agir en fonction de ce qui est important pour vous, vous devez incarner ces valeurs que vous souhaitez dĂ©fendre, vous devez inspirer autour de vous ces valeurs. Prenez conscience et passez Ă  l’action !

Et vous, ĂȘtes-vous d’accord avec cette vidĂ©o ? Donnez-moi votre avis dans les commentaires.

Retranscription de la vidéo :

“Incarnez le changement que vous voulez voir dans ce monde”

Alors ce n’est pas une phrase de moi. C’est une phrase de Gandhi, beaucoup d’entre vous l’auront reconnue certainement. Et je voudrais qu’on en parle, mais juste avant, pour ceux qui ne me connaissent pas, je m’appelle Jung. Je suis coach PNL. J’aide et j’accompagne les gens Ă  prendre conscience et Ă  dĂ©velopper leurs talents, leurs potentiels dans le but d’atteindre tous leurs objectifs de vie.

Donc, incarner le changement que l’on souhaite voir dans ce monde, c’est une phrase qui a un sens qui prend une dimensions extraordinaire quand on l’Ă©tudie. C’est Ă  dire que si au fond de vous, vous voulez la paix dans le monde, et bien c’est Ă  vous d’incarner la paix. C’est Ă  vous d’inspirer la paix autour de vous. Si vous voulez la justice, c’est Ă  vous d’incarner la justice. C’est Ă  vous d’inspirer la justice dans votre environnement. Si vous voulez le respect, mĂȘme mĂ©canique, mĂȘme processus.

C’est donc une phrase qui finalement vous responsabilise. C’est une citation qui prend tout son sens, dans le sens justement oĂč elle vous fait comprendre que vous ĂȘtes responsable de ce qui vous arrive de bien ou de ce qui vous arrive de mal parce que tout dĂ©pend de vos choix. Tout dĂ©pend des actions que vous allez mettre en place pour dĂ©fendre les choses qui sont importantes.

L’importance de votre systĂšme de valeurs

Vous savez, il y a une phrase de Paul Pyronnet, qui est l’un de mes mentors et que j’aime beaucoup. Lorsqu’il dit justement que l’on peut ĂȘtre plus heureux en faisant une grĂšve de la faim pour dĂ©fendre des choses qui sont importantes, pour dĂ©fendre des valeurs importantes, qu’en allant manger dans les meilleurs restaurants Ă©toilĂ©s. Et c’est tout Ă  fait vrai.

Si un jour vous devez dĂ©fendre une cause qui vous tient particuliĂšrement Ă  coeur, vous seriez certainement prĂȘt Ă  donner votre vie. Vous seriez certainement prĂȘt Ă  entamer une grĂšve de la faim.

Tout ça pour dire quoi ? Tout ça pour dire que lĂ  on est en train de parler de choses qui s’Ă©lĂšvent Ă  des Ă©chelles quand mĂȘme assez extrĂȘmes. Mais on pourrait parler de choses un peu plus relatives. C’est Ă  dire, vous savez, toutes ces petites frustrations qu’on peut avoir dans la journĂ©e, toutes ces petites colĂšres, ces petites tristesses, ces petits moments d’agacement, et qui derriĂšre signalent tout simplement qu’il y a des choses importantes pour vous qui n’ont pas Ă©tĂ© respectĂ©es, que votre systĂšme de valeurs n’a pas Ă©tĂ© nourri, n’a pas Ă©tĂ© pris en compte.

Deux maniĂšres d’apprĂ©hender un Ă©vĂ©nement nĂ©gatif

Dites-vous que ces événements, vous pouvez les appréhender de deux maniÚres différentes.

Le mode “rĂ©actif”

La premiĂšre, vous pouvez vous mettre dans un mode rĂ©actif. C’est Ă  dire qu’un phĂ©nomĂšne assez nĂ©gatif vous arrive dans la journĂ©e. Vous pouvez dĂ©cider tout simplement de vous plaindre et de ne rien faire. Tout simplement de ne pas agir, de ne pas prendre de dĂ©cision. De ne pas vous remettre en question. Mais juste de vous plaindre et de vous dire que c’est terrible pour vous. Que le monde s’acharne sur vous. Que les Ă©lĂ©ments s’acharnent sur vous et que la vie est difficile. Oui, la vie est difficile.

Le mode “proactif”

Ou alors vous pouvez vous mettre dans une position plutĂŽt proactive. C’est Ă  dire que l’Ă©vĂ©nement un peu difficile va vous arriver et lĂ  vous allez vous dire “Ok, bon bah voilĂ  je me suis pris la tĂȘte avec untel, ok aujourd’hui il pleut, mais qu’est ce que je peux faire ?”

Parce que la pluie je ne peux pas la changer. La personnalitĂ© de cette personne avec laquelle je viens de m’engueuler, et bien je ne pourrai certainement pas la changer. Parce que si moi je dĂ©cide de ne pas changer, je ne vois pas pourquoi elle dĂ©ciderait de changer. Et si justement moi je dĂ©cidais de changer ? Si justement je dĂ©cidais de prendre en compte cet Ă©vĂ©nement nĂ©gatif et de voir ce que je peux mettre en place. Non pas pour me rabaisser. Ce n’est pas une question de soumission. Ce n’est pas une question d’accepter que l’autre a raison. C’est tout simplement une question de rĂ©flĂ©chir Ă  une maniĂšre de ne plus subir ce genre d’Ă©vĂ©nements. Et de retourner finalement les phĂ©nomĂšnes, les Ă©vĂ©nements, pour qu’ils soient un peu plus en cohĂ©rence avec les choses importantes qui comptent vraiment pour nous.

Donc c’est Ă  vous de prendre les bonnes dĂ©cisions. Pour retourner la situation, vous mettre vraiment en mode proactif, et vĂ©ritablement passer Ă  l’action.

Le développement personnel pour incarner le changement

Et aprĂšs, vous savez il y a quelque chose de pas mal dans le dĂ©veloppement personnel. C’est que le dĂ©veloppement personnel est quelque chose de gratuit. Ca veut dire que si jamais vous ne savez pas comment vous y prendre, si jamais vous ne savez pas comment rĂ©agir plus positivement Ă  des Ă©vĂ©nements un peu nĂ©gatif, et bien le dĂ©veloppement personnel est quelque chose que vous pouvez trouver partout autour de vous.

Il suffit tout simplement de demander autour de vous. Vous avez forcĂ©ment des personnes dans votre entourage qui ont des livres de dĂ©veloppement personnel. Il suffit d’aller sur internet et de taper par exemple “Comment ne plus subir la mauvaise humeur des gens”, “Comment mieux rĂ©agir”, “Comment mieux m’adapter Ă  certaines situations”. Et vous trouverez sur le net Ă©normĂ©ment de contenu. Vous trouverez des articles de blog. Vous trouverez des vidĂ©os. Ou vous trouverez des e-books gratuits Ă  tĂ©lĂ©charger que vous pourrez tout simplement lire et appliquer. Et tout ça, c’est gratuit. Il n’y a pas forcĂ©ment besoin de payer des formations des mille et des cents pour trouver du dĂ©veloppement personnel.

Créez le changement en investissant sur vous

Ensuite, si vous souhaitez avoir quelque chose de structurĂ©, c’est sĂ»r que parfois c’est toujours bien de se faire accompagner par un coach. Moi par exemple, j’accompagne des gens pour leur permettre de prendre conscience de leurs valeurs. Pour leur permettre de trouver des repĂšres. Et pour leur permettre de dĂ©finir des objectifs qui justement, une fois leurs valeurs dĂ©finies, seront en cohĂ©rence avec ces valeurs pour ne pas partir dans tous les sens. Parce que bien souvent on a tendance Ă  se fixer des objectifs qui, socialement sont bien vus, mais finalement, personnellement, intĂ©rieurement, ne correspondent pas Ă  des choses qui sont importantes pour nous.

Donc c’est pour ça que parfois il est important d’investir sur soi. C’est ce que je dis, ce n’est pas investir sur un coach, ce n’est pas investir sur une formation. C’est investir sur vous. Parce que ce que vous allez assimiler pendant un coaching, ce que vous allez assimiler pendant une formation, vous allez le garder toute votre vie. Et c’est pour ça que c’est important.

Donc incarnez le changement que vous voulez voir dans votre vie, ça peut aussi passer par de l’accompagnement. Il ne faut pas avoir peur. Il faut juste en prendre conscience et surtout le vouloir et en prendre la dĂ©cision. Vous allez voir que quand vous prendrez cette dĂ©cision, vous vous mettrez tout de suite dans une Ă©nergie beaucoup plus positive qui va vous pousser justement Ă  ĂȘtre plus rĂ©ceptif Ă  tout ce que vous allez lire, tout ce que vous allez Ă©couter, tout ce qu’un coach va pouvoir vous enseigner. Parce que bien souvent, quand on est dans des Ă©motions plutĂŽt nĂ©gatives, et bien on a tendance Ă  se refermer et Ă  ĂȘtre beaucoup moins rĂ©ceptif Ă  tout ça.

En conclusion

Donc voilĂ , c’Ă©tait la petite vidĂ©o un petit peu inspirante du jour. N’hĂ©sitez pas Ă  me laisser vos retours dans les commentaires. Et puis surtout me dire si ça vous a inspirĂ©, si vous aussi cette citation de Gandhi d’incarner le changement que vous voulez voir dans ce monde, vous inspire. Et si elle vous a dĂ©jĂ  aidĂ© Ă  atteindre des objectifs. Donc n’hĂ©sitez pas Ă  me parler de tout ça.

Et puis, comme je vous le dis toujours, fixez vous des objectifs Ă  atteindre.

Visez trĂšs haut,

Et soyez les bĂątisseurs de votre succĂšs.

A bientĂŽt !

Pour vous abonner Ă  la chaĂźne : cliquez ici
Pour retrouver les retranscriptions des vidĂ©os : cliquez ici

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

10 rĂ©flexions sur “Comment incarner le changement que l’on veut voir dans ce monde ?”

  1. Salut Jung;
    Merci pour cet article-vidĂ©o. Cela permet de bien comprendre que si l’on veut quelque-chose, il suffit simplement de l’incarner. Et on va l’obtenir.
    Ca va j’ai bien compris?
    C’est trĂšs inspirant pour moi car je suis en conflit avec Ma fille, je vais de ce pas passer Ă  l’action.
    Merci ^^

    1. Avec plaisir mon cher ami.
      Tu as tout Ă  fait rĂ©sumĂ© mon message 😉
      J’espĂšre que cela pourra t’apporter de l’aide dans ta relation conflictuelle avec ta fille.

  2. J’adhĂšre tellement Ă  ta philosophie…et depuis que j’ai dĂ©cidĂ© de changer et de m’amĂ©liorer tous les jours (ça fait plusieurs annĂ©es maintenant 😉 et j’y travaille encore! ) et bien le monde autour de moi s’est mis Ă  changer y compris mon entourage… On ne le croit pas tant qu’on a pas essayĂ© mais on rayonne…

    1. Ton témoignage est le parfait résumé de ce que je voulais démontrer dans cet article.
      Bravo pour cette belle Ă©volution et pour les rĂ©sultats que tu as obtenus. C’est tellement positif et inspirant.

  3. Tiens, ça rĂ©sonne trĂšs bien avec ce que nous avons vĂ©cu ce matin, ma fille et moi. Merci pour ton article qui me permet de mieux rĂ©flĂ©chir 😀
    Contexte : ranger est pour moi un supplice (vraiment !) et ma fille n’a pas encore trois ans :p. Elle a dĂ©cidĂ© hier de mettre de tout partout dans sa chambre, Ă  tel point qu’on ne voyait plus le sol. Bon j’ai laissĂ© faire par contre ce matin je lui ai demandĂ© de ranger avant le grand mĂ©nage du mardi matin. Comme elle est petite je lui ai juste demandĂ© de me porter les choses et que moi je les mettais Ă  leur place. Je me disais que comme ça j’Ă©tais active avec elle et que ça passerait. Mais en fait j’Ă©tais tellement dans la mauvaise humeur d’une trop courte nuit qu’elle devait le sentir, et ne voulait pas me porter les choses. LĂ , c’Ă©tait bien de la rĂ©activitĂ© : “si tu ranges pas je vais tout jeter !” arg ! je hais cette phrase, je l’ai trop entendue ! mais bon…
    Et puis je suis passĂ©e proactive (enfin je pense) : sourire et ton enjouĂ© pour accompagner le rangement, et comme par hasard, faire semblant d’ĂȘtre de bonne humeur a fait passĂ© ma rĂ©elle mauvaise humeur et la chambre a Ă©tĂ© rangĂ©e vite fait bien fait 😀

    1. La vie est souvent bien faite ^^
      Si tu es tombĂ©e sur cet article aprĂšs l’Ă©vĂ©nement qui t’es arrivĂ© juste dans la matinĂ©e, c’est un signe 😉
      Bravo pour cette prise de conscience.

  4. J’aime beaucoup cette idĂ©e de ce prendre en charge soit mĂȘme, d’essayer de mettre soi mĂȘme les choses en mouvement plutĂŽt qu’attendre un changement de la part des autres. Bref, oui, cette citation m’inspire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BONUS GRATUIT I Demandez-le maintenant !

%d blogueurs aiment cette page :