habitudes dynamisantes par le sport

3 principes pour créer des habitudes dynamisantes

En développement personnel, on parle beaucoup de l’importance de mettre en place des habitudes pour atteindre ses objectifs. On parle d’habitudes dynamisantes.

Pourtant, chacun d’entre vous, d’entre nous, a déjà pu se rendre compte qu’il n’est jamais facile de mettre en place des habitudes de manière durable. Dans cet article, vous allez découvrir ce qui vous freine dans l’installation de ces habitudes positives. Ces habitudes qui peuvent pourtant avoir un impact si bénéfique dans votre vie, dans vos projets.

Découvrez comment trouver le temps de respecter ces habitudes sur le long terme et progresser vers vos objectifs grâce à eux. Vous allez découvrir dans les lignes suivantes des astuces qui vous permettront d’avoir une motivation sans faille.

habitudes dynamisantes dans le business
Dans votre business comme dans votre vie, si vous voulez atteindre vos objectifs, vous devez mettre en place des habitudes dynamisantes Photo by Matthew Henry

Pourquoi vos habitudes ne tiennent pas ?

Vous l’avez certainement déjà constaté : il est parfois très facile d’atteindre certains objectifs, et parfois impossible d’en atteindre d’autres.

Le scénario-type

Certaines personnes souhaitent se remettre au sport. C’est peut-être votre cas, et vous risquez de vous reconnaître dans ces prochaines lignes. Alors vous commencez à vous intéresser aux différentes disciplines sportives qui existent. Vous vous créez un programme, vous décidez de vous prévoir trois séances d’une heure chaque semaine. En parallèle, vous décidez également d’adapter votre alimentation à votre nouveau rythme de vie. Bref, vous êtes à fond !

Puis, au bout de quelques semaines, parfois quelques jours, vous vous laissez tenter par vos anciennes habitudes. Vous préférez vos séries télévisées dans votre canapé plutôt que votre séance de fitness. Vous préférez déjeuner au fast-food le midi plutôt que de vous préparer une salade de crudités à la maison… Et vos objectifs tombent aux oubliettes…

Cet exemple, nous pouvons le décliner dans tous les domaines : la gestion de votre argent, votre organisation au travail, la perte de poids…

Bref, ce qui vous manque, c’est une véritable méthodologie pour réussir à créer des habitudes dynamisantes, sur le long terme.

La cause de tout ça

Bien souvent, mais vous le savez peut-être déjà, c’est de votre faute… Ce n’est pas parce que c’est trop dur, ou à cause des autres. C’est parce que vous n’avez pas su définir vos objectifs convenablement.

En effet, la solution se trouve dans vos objectifs. Quels sont-ils justement ? Posez-vous vraiment la question. Êtes-vous suffisamment motivé pour atteindre vos objectifs ? Si oui, alors c’est que vous devez procéder à quelques ajustements. Vous devez notamment revoir votre approche. Celle-ci doit être proactive.

Car si votre objectif est de perdre du poids, vous conviendrez que les kilos en trop ne vont pas se volatiliser comme par magie. Si vous chercher l’emploi de vos rêves, vous ne le trouverez pas en restant assis devant la télévision.

Ce que dit la science

Si aucune étude n’a permis de déterminer avec exactitude combien de temps il faut pour construire une habitude, des scientifiques ont tout de même constaté que ce processus peut prendre jusqu’à trois mois. Une durée non négligeable qui peut expliquer pourquoi tant de nouvelles habitudes échouent à leur mise en place.

Cependant, ce qu’il ne faut jamais perdre de vue, c’est l’intérêt que cette habitude pourra avoir sur votre vie. Et ce dont il faut avoir conscience, c’est de votre motivation à vous engager sur une si longue période pour atteindre vos objectifs. Votre objectif mérite-t-il un tel engagement ? Si la réponse est non, alors vous devriez peut-être penser à revoir votre objectif.

3 principes fondamentaux pour créer des habitudes dynamisantes

C’est donc des objectifs puissants qu’il vous faut déterminer pour installer de nouvelles habitudes dynamisantes. Et pour parvenir à les installer, voici trois principes fondamentaux à respecter. Ces trois principes vous permettront de rester concentrer sur vos objectifs, sur les raisons qui font que vous devez vous y tenir. Ils auront un impact important sur votre niveau d’engagement dans ce désir d’atteindre vos objectifs.

Ces principes, vous le constaterez vous-mêmes, vous aideront à avoir un meilleur regard sur vos progrès. Ils vous responsabiliseront et vous permettront d’apprécier la réelle amélioration qui se mettra en place, de manière durable, que vos projets soient personnels ou professionnels.

Principe n°1 – la concentration

La concentration est une clé essentielle pour faire toute la clarté sur vos objectifs. Plus vous respecterez ce premier principe, plus vous gagnerez en clarté.

Se concentrer pour plus de clarté, c’est renforcer son pouvoir de focalisation sur son objectif. Mais difficile de se lancer si l’on n’a pas une méthode simple et efficace. Dans ces prochaines lignes, vous allez découvrir comment construire des habitudes dynamisantes grâce au pouvoir de la concentration.

Les bonnes questions à se poser

Tout d’abord, plongez au fond de vous-mêmes et partez à la recherche de quelque chose pour laquelle vous avez de réelles compétences. Quelque chose pour laquelle vous savez que vous êtes vraiment bon. Cela peut être la cuisine par exemple. Ou la guitare, ou bien le saut à la perche. Posez-vous ensuite ces questions :

  • Comment avez-vous réussi à devenir bon dans ce domaine ?
  • Vous souvenez-vous de l’époque où vous n’aviez pas encore cette compétence ?
  • Quelle est la raison, à la fois claire et convaincante, qui vous a poussé à vous concentrer pour développer cette compétence ?

L’importance de la précision

Plus vous serez précis dans vos réponses, plus vous aurez de clarté. Cette première étape est essentielle sur votre chemin qui vous mène vers vos objectifs. La précision et la clarté accéléreront votre progression.

Affinez ensuite votre objectif. Soyez le plus précis possible. Si vous savez ce que vous cherchez à atteindre avec exactitude, alors vous arriverez à vos fins plus rapidement. C’est pourquoi vous devez clarifier ce que vous désirez au plus profond de vous-mêmes.

Un “pourquoi” puissant

Posez-vous la question, “Pourquoi le voulez-vous tant ?” Mesurez la puissance de votre désir. La puissance du pourquoi doit vous convaincre jusque dans vos tripes. Le fait d’y penser et de le faire surgir comme quelque chose de puissant doit générer en vous de l’excitation, de l’impatience d’aller de l’avant.

Grâce à ce niveau de clarté, de précision, vous devez voir se dessiner sous vos yeux un plan d’action plus précis. Notez-le. Cela vous aidera à progresser plus vite. Ajustez-le au fil du temps, mais restez le plus précis possible. Votre plan d’action doit être exprimé en termes positifs, et non en négatif. Si vous dites “Je veux être moins stressé”, votre cerveau retiendra “stressé”. En revanche, dites-vous “Je veux atteindre le calme intérieur”, votre cerveau se focalisera sur “calme intérieur”. En effet, le cerveau ne reconnaît pas la négation.

Un exemple parlant

Si vous vous dites “Je veux perdre du poids”, vous courrez à l’échec. Votre objectif n’est ni clair, ni précis. Vos habitudes dynamisantes que vous mettrez en place ne vous convaincront pas.

Mais si vous savez combien de kilos vous voulez perdre, ce que cela représentera d’important pour vous d’atteindre ce poids, et ce que vous pourrez faire lorsque vous aurez atteint votre poids idéal, alors cela aura du sens pour vous.

Écrivez le plus précisément possible vos réponses à ces questions. Il en va de la réussite dans vos objectifs.

Principe n°2 – Les outils sont déjà en vous

Maintenant que vous avez défini votre objectif, vous devez désormais élaborer votre plan pour y parvenir. Ce plan passera en grande partie par la mise en place d’habitudes dynamisantes. Ces habitudes dynamisantes sont celles qui construiront votre succès, celles qui répondent vraiment à votre objectif.

Pour y parvenir, vous aurez besoin d’outils puissants. Mais si je vous disais que ces outils, vous les avez déjà en vous ?

Modélisez les meilleurs

Reprenez l’exercice du principe n°1. Cet exercice où je vous demandais de penser à quelque chose pour laquelle vous avez de réelles compétences. N’avez-vous jamais eu quelqu’un pour vous pousser à devenir meilleur ? Quelqu’un pour vous montrer comment progresser ? Une sorte de coach ou de mentor qui vous a montré le chemin, accompagné sur votre parcours ?

Pour votre objectif présent, il se peut que vous n’ayez personne sous la main. Et pourtant, les modèles ne manquent pas ! Pensez à quelqu’un que vous admirez, et qui excelle dans le domaine correspondant à votre objectif. Identifiez-vous à eux. Apprenez d’eux. Cultivez-vous sur eux et sur la manière dont ils sont parvenus là où ils en sont. Ils ont forcément des habitudes, un parcours bien précis. Copiez leurs comportements, leurs routines, leurs rituels…

Documentez-vous sur leurs recettes du succès.

S’ils s’agit de personnes que vous connaissez, interviewez-les. Demandez-leur de vous accompagner, de vous coacher.

S’il s’agit de personnalités connues, documentez-vous. Vous trouverez forcément des interviews, des émissions, des livres, qui racontent leur parcours. Des livres, des podcasts, des séminaires…

Si vous vous rendez compte qu’une certaine approche de fonctionne pas ou ne vous parle pas, essayez-en une autre. Mais persévérez, et surtout, restez à la fois engagés et flexibles ! C’est la clé pour réussir à intégrer de meilleures habitudes, des habitudes dynamisantes.

Principe n°3 – Passez à l’action !

Je crois que je le répète suffisamment souvent : l’action est la clé du succès !

Maintenant que vous avez un objectif clair, un plan d’action et un modèle (ou un mentor), alors ne perdez plus de temps. Ne vous retenez pas de passer à l’action !

Identifiez vos blocages potentiels

Si vous sentez que quelque chose vous retient, cherchez au fond de vous ce qui vous bloque. Mais cherchez de vraies raisons ! Elles doivent être plus convaincantes que votre objectif lui-même pour qu’elles vaillent la peine que vous délaissiez cet objectif.

Un blocage s’apparente le plus souvent à une sorte de conflit interne. C’est une plaie pour les habitudes dynamisantes. Il y a ceux qui veulent se mettre au sport, mais qui ne peuvent pas se passer de leurs séries télé. D’autres qui veulent devenir millionnaires, mais qui ne cessent de procrastiner. Ces conflits internes, ces contradictions, sont en réalités des histoires que vous vous racontez à vous-mêmes. Des croyances limitantes qui vous rassurent dans vos échecs. Mais qui au final contribuent à vous auto-saboter, à vous dévaloriser.

Ces croyances limitantes sont de véritables freins à la création de vos habitudes dynamisantes si importantes pour vos objectifs. Cependant, savoir les reconnaître, c’est déjà mieux comprendre ce que vous devez changer pour atteindre le succès.

Ne subissez plus, définissez vos stratégies positives

Vous voulez vous mettre au sport mais vous travaillez 70 heures par semaine ? Vous voulez perdre du poids mais vous mangez tous les midis au fast-food par manque de temps ? Peut-être devriez-vous réviser vos stratégies pour mettre fin à vos conflits internes.

Car, vous ne le savez peut-être pas encore, mais les solutions sont en vous. Vous devez juste arrêter de détourner le regard sur ces solutions. Ces solutions sont de véritables ressources.

Plutôt que de vous dire “Je ne peux pas faire autrement, tant pis”, dites-vous plutôt “Que puis-je changer dans mon organisation, dans mon fonctionnement, pour y parvenir ?”. Travailler 65 heures au lieu de 70 pour vous octroyer du temps pour le sport n’est-il pas une solution ? Ne seriez-vous pas plus productif si vous vous vidiez l’esprit pendant ce temps que vous réussirez à vous libérer ? Ne pourriez-vous pas préparer vos salades et plats équilibrés la veille au soir pour éviter de manger au fast-food tous les midis ?

Et au final, quel impact cela aurait sur vous, sur l’estime que vous avez de vous-mêmes, sur votre entourage ? Ne serait-ce pas positif ?

En conclusion

Si vos objectifs sont clairs, que votre plan d’action est précis, que vous savez où vous voulez aller, alors vous saurez définir les meilleures stratégies pour créer des habitudes dynamisantes qui vous boosteront. Lâchez prise sur vos blocages. Ne les subissez pas mais observez-les et brisez-les pour trouver les solutions, les ajustements à réaliser, les bonnes habitudes à mettre en place.

Et lorsque vous arriverez à faire cela, posez-vous régulièrement quelques minutes, pour ressentir la satisfaction, ce sentiment de maîtrise. Cette sensation si agréable de ne plus subir et de constater que rien ne peut vous arrêter.

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires. Je me ferai un plaisir d’y répondre.

Partagez l'article

30 réflexions sur “3 principes pour créer des habitudes dynamisantes”

  1. Super article comme toujours. On a tendance à négliger le pouvoir des habitudes mais nous pouvons créer des habitudes qui soient orientées vers l’atteinte de nos objectifs et même remplacer nos mauvaises habitudes qui nuisent à notre réussite… les principes que tu donnes sont très pertinents et permettent de responsabiliser tout un chacun. Je recommande !

    1. Jung - Coach en ligne

      Bonjour Isabelle,
      merci beaucoup pour ton commentaire. En effet, nos habitudes sont une clé essentielle vers la réussite dans nos projets, vers nos objectifs.
      Concernant nos mauvaises habitudes, l’idée n’est pas de les remplacer, mais de faire les ajustements nécessaires pour en faire des habitudes utiles pour atteindre nos objectifs.

  2. Excellent article Jung.

    En identifiant ses blocages, en définissant des objectifs précis et en réalisant un plan d’action, rien ne peut nous arrêter ! Et comme tu le dis si bien dans la conclusion, il n’y a rien de plus agréable que de sentir que l’on contrôle enfin sa vie au lieu de la subir !

    1. Jung - Coach en ligne

      Bonjour Olivier,
      Merci pour ton commentaire. En effet il est crucial de prendre conscience de ses blocages. Au lieu de les subir, observer ses blocages avec lucidité permet de réaliser les ajustements nécessaires pour se remettre sur le bon chemin, orienté vers ses valeurs et ses objectifs.
      Et, comme tu le dis, il est tellement bon de sentir que l’on a le contrôle !

  3. Excellent article ! Merci Jung de nous partager cette feuille de route vers une vie plus riche et épanouie. Effectivement, on a des pouvoirs qu’on n’exploite pas suffisamment. Le reste relève de la décision et de l’action !

    1. Jung - Coach en ligne

      Merci Détélina pour ton commentaire.
      Oui, c’est tout à fait ça. Nous avons tous les mêmes outils en nous. Mais nous avons tous une manière différente de prendre conscience de leur existence et de la façon de les utiliser. Hors, si l’on est bien guidé, si l’on apprend à s’en servir, on peut tous avancer. Mais, comme tu l’as bien résumé, tout réside dans la décision et l’action.

  4. Merci pour cet article ! Très clair !

    Ton exemple sur la perte de poids est exactement ce à quoi je suis confrontée avec mes clients (en tant que conseillère en nutrition).
    Je cherche avec eux des objectifs clairs et pas simplement “perdre du poids”. Quel est le véritable objectif? “Je veux rentrer dans ma robe de mariée”, “je veux pouvoir aller faire du vélo avec mes enfants car, après 2 minutes, je n’en peux plus”, …

    Et ensuite, on abat, comme tu le dis, les croyances limitantes : “dans ma famille, toutes les femmes sont grosses. C’est normal que je le sois aussi”…

    1. Jung - Coach en ligne

      Merci Nath et bravo pour le travail que tu fais avec tes client(e)s.
      Très bonne démarche que de définir l’objectif et d’éliminer les freins. Toujours se concentrer sur l’objectif et non sur les obstacles.

  5. Merci pour cet article Jung ! C’est vrai que c’est parfois difficile de créer de bonnes habitudes… je retiens surtout le “pourquoi puissant”. Lorsqu’on est sur-motivé par un pourquoi qui a vraiment du sens, on se sent pousser des ailes et l’énergie est plus durable 🙂 En tout cas, c’est ce que j’ai pu expérimenter sur moi : quand j’ai une raison profonde de faire quelque chose, ça devient beaucoup plus facile !

    1. Jung - Coach en ligne

      Oui, un “pourquoi” a bien plus de force qu’un “comment”. Or, nous avons tendance à agir à l’inverse. Il est primordial de se concentrer sur l’objectif (le pourquoi) et non sur les obstacles (le comment). Il est d’ailleurs assez impressionnant de voir comme le mental devient plus puissant lorsqu’il se focalise sur l’objectif plutôt que la difficulté.

  6. Un article qui tire vers le haut, merci Jung!
    Perso je suis une accroc du “Pourquoi Profond”. J’adore aller creuser mes pourquoi pour en déterminer la racine enfouie qui se cache sous les premières couches.
    J’ai des carnets entiers de “pourquoi multicouches” qui m’ont permis d’apprendre à me connaître et à repérer les blocages. En fait il suffit de poser la question “pourquoi?” encore et encore à chaque fois qu’on obtient une réponse pour aller en extraire l’essence.
    En revanche je suis à un moment tombée dans le piège des mentors, car je passais plus de temps à observer ce qu’ils faisaient plutôt que de passer à l’action en parallèle, c’est important de prendre du recul régulièrement pour faire le point!
    Au plaisir de te lire.

    1. Jung - Coach en ligne

      Bonjour Elodie et merci pour ton commentaire.
      Bravo pour cette priorité que tu mets sur tes “pourquoi puissants”.
      Concernant le mentorat, il est important que le travail réalisé avec un mentor soit proactif. Ne pas se limiter qu’à la seule observation mais, comme tu le souligne, passer à l’action.
      En tout cas, bravo pour tout ce que tu mets en place pour avancer. C’est très inspirant !

  7. Bonjour Jung,

    Merci pour cet article qui est très riche et très intéressant.
    Un autre outil que l’on utilise en préparation mentale avec les athlètes et qui convient à beaucoup dans le cadre de la préparation mentale professionnelle est la visualisation (imagerie mentale) de la réussite.

    Se voir dans une position de réussite en suivant des règles particulières permet d’éviter les effets d’auto freinage que l’on peut avoir lorsqu’on commence à réussir !

    Bon courage pour la suite de ce super blog !

    1. Jung - Coach en ligne

      Bonjour Marvin,
      Merci pour ton commentaire tout à fait pertinent.
      Oui en effet, la visualisation est un outil de préparation mentale particulièrement puissant car il permet de puiser dans des états internes positifs, généralement précieux dans la recherche de performance.

  8. Des objectifs clairs, un plan d’action précis mais également suffisamment de souplesse d’esprit, pour être adaptable. Au risque sinon, que le sentiment de maîtrise prenne trop de place et devienne un frein à notre évolution !

    Merci pour cet article très intéressant Jung.

    1. Jung - Coach en ligne

      Bonjour Loïc,
      Merci pour ton commentaire très juste. La souplesse d’esprit est fondamentale pour accepter de réajuster ses objectifs lorsque cela est nécessaire.
      En effet, un plan d’actions n’est jamais figé. Il évolue avec le temps, avec nos expériences, nos valeurs, nos besoins.

  9. Salut Jung, excellent article. Je te rejoins totalement sur les principes que tu partages. J’en profite pour rebondir sur le point du « pourquoi », à mes yeux c’est sans doute le plus déterminant. La clarté est primordiale sans quoi il est impossible d’avancer correctement. Idéalement, je pense qu’il est avantageux d’avoir plusieurs « pourquoi » afin d’avoir suffisamment de « contre-arguments » quand les excuses nous assaillent.

    Bonne journée 😉

    1. Jung - Coach en ligne

      Merci Adelin pour ton commentaire.
      Un vrai pourquoi, précis et puissant, est en effet déterminant.
      Je vais tout à fait dans ton sens lorsque tu parles des plusieurs “pourquoi”.

  10. Merci Jung,
    Enfin un article qui ne dit pas “faites-le 3 semaines et vois aurez une habitudes” 😡😩 bien culpabilisant.
    J’aime beaucoup les conseils pragmatiques que tu donnes.

    Action !

    1. Jung - Coach en ligne

      Oui, je ne m’attarde pas sur la durée pour mettre en place une habitude. Car cela dépend de tellement de paramètres…
      Bizarrement, pour adopter une mauvaise habitude, une seule journée peut suffire. Mais pour adopter une habitude difficile, qui n’est pas très agréable bien que l’on sache qu’elle est importante, cela peut prendre des mois.
      Merci en tout cas pour ton commentaire.

  11. Super article ! Je m’y reconnais carrément :D. C’est tellement facile de s’éloigner de la route qui mène à nos objectifs qu’on fini un moment où l’autre par tomber dans le piège. Excellente piqûre de rappel pour moi. Merci pour tous ces bon conseils !

    1. Jung - Coach en ligne

      Merci pour ton commentaire, Sébastien.
      Oui, la route se trace au fur et à mesure que l’on avance, mais elle ne va pas toujours vers notre objectif. C’est à nous de réajuster nos petites actions pour requalibrer la boussole dans la bonne direction.

  12. Merci pour cet article Jung !
    Un autre outil peut être de trouver un partenaire de défi. Je serai intéressé d’avoir ton point de vue la dessus.
    De mon côté, ça marche rarement très longtemps.
    Comment trouver un “bon” partenaire d’objectif ?
    Merci à toi !

    1. Jung - Coach en ligne

      Bonjour Damien, et merci pour ton commentaire.
      Trouver un partenaire de défi peut être une excellente solution, à condition que ce partenaire ait au moins la même motivation et la même détermination.
      Car embarquer une personne qui n’est pas motivée dans un challenge commun, c’est voué à l’échec. Et il n’y a rien de plus démotivant que de se lancer dans quelque chose à plusieurs et de se retrouver seul pour continuer.
      Donc pour trouver un bon partenaire, il faut mesurer sa motivation, sa force de détermination, et définir des règles et conditions strictes. Notamment des gages si l’un ou l’autre abandonne. Pas un simple restaurant, ce serait trop facile, ca donnerait presque envie d’abandonner. Mais par exemple, celui qui abandonne paie les vacances de l’autre.

  13. Bonjour Jung, merci pour ton superbe article. J’ai toujours aimé avoir un coach pour m’aider à développer mes activités professionnelles et aussi parler de ma vie perso. Pour moi c’est d’abord un soutien. Ce qui m’intéresse et tu en parles dans ton article ce sont les conflits internes et les blocages que l’on peut avoir à travers notre cheminement. Merci pour ton article plein de ressources intéressantes avec une vision différente de ce que je connais. Charlotte

    1. Jung - Coach en ligne

      Merci Charlotte pour ton commentaire qui est particulièrement motivant. Je suis heureux de voir que tu as saisi toute la dimension de ce que je veux proposer, par le biais de ce blog, mais également de mes coachings.

  14. Merci pour ton article Jung. Très intéressant. Je retiens le “pourquoi puissant”. C’est grâce à ça que tous les jours j’arrive à écrire un article de blog.
    Bonne journée,
    Olivier

    1. Jung - Coach en ligne

      Le pourquoi puissant, c’est le carburant. On a beau avoir le meilleur moteur du monde, sans carburant on n’avance pas.
      En tout cas, merci pour ton message.

  15. Merci Jung pour tes conseils ! Je suis d’accord avec le fait que le choix des mots dans la définition du plan d’action est vraiment important. Entre “Je veux être moins stressé ” et “je cherche le calme intérieur”, il y a une grosse différence. Je crois beaucoup à l’énergie (positive ou négatif) que peuvent insuffler les mots dans notre esprit et notre corps. Comprendre son pourquoi est aussi un vecteur de dynamisme puissant !

    1. Jung - Coach en ligne

      Merci Johanna pour ton commentaire. Tu as tout compris : le choix des mots et un pourquoi puissant, telles sont les ingrédients principaux de la réussite. Le tout assaisonné d’une bonne dose de positivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​BONUS GRATUIT I ​​Téléchargez votre e-book en

%d blogueurs aiment cette page :