Ces habitudes qui ont changé ma vie
Blog

Ces 3 habitudes qui ont changé ma vie

Il y a encore quelques années, je n’avais pas conscience des habitudes qui dirigeaient ma vie. J’avais de bonnes habitudes, de mauvaises habitudes… Mais je ne savais pas encore que je pouvais décider de mes habitudes à conserver, à modifier, à améliorer. Je ne comprenais pas encore le pouvoir exceptionnel qu’elles pouvaient avoir sur ma vie. Aujourd’hui, depuis que j’en ai pris conscience, j’ai su sélectionner mes habitudes positives, créer de nouvelles habitudes également, et qui depuis ont changé ma vie.

Comme beaucoup de personnes, cette grande révolution dans mes habitudes, cet éclair de lucidité, cette prise de conscience, je la dois à une période difficile de ma vie, remplie d’échecs, de déceptions et de remises en question. C’est à ce moment là que j’ai commencé à m’intéresser au développement personnel. Une étape qui s’est avérée être nécessaire.

Aujourd’hui, je souhaite vous dévoiler trois habitudes que j’ai mises en place dans mon quotidien, et qui ont considérablement changé ma vie.

La méditation a changé ma vie
Découvrez comment 15 minutes de méditation par jour a considérablement changé ma vie – Photo by Brodie Vissers

Comment la méditation a changé ma vie

La tempête en moi

Je n’ai jamais été quelqu’un d’extérieurement “nerveux”. Dans mon entourage, on m’a toujours félicité pour mon “calme” apparent. J’ai toujours été la personne réfléchie, celui que l’on consulte pour sa sagesse et la justesse de ses conseils. Mais ce côté zen, un peu “vieux sage asiatique” comme disaient certains, cachait en réalité une véritable tempête intérieure.

En effet, mon esprit était déchiré entre me libérer de mes pensées négatives et ne jamais froisser les gens, même mes proches. Au final, j’ai fait ce choix très jeune de ne jamais froisser autrui. Ainsi, je disais souvent ce qu’ils voulaient entendre, même si je pensais qu’ils avaient tort. Je n’allais jamais au conflit pour ne pas vexer, pour ne pas blesser. Tout ce que je disais était le résultat de mûres réflexions. Je passais mon temps à peser le pour et le contre, pour le bien-être de l’autre. Lorsque je devais donner mon avis, je prenais toujours des pincettes, toujours pour faire attention à ce que pourrait penser l’autre. Au final, je finissais par m’oublier totalement.

Mais en moi, c’était la tempête. Une eau en ébullition. Un volcan près à exploser. Même si j’arrivais à me contenir, j’accumulais au plus profond de moi toutes les frustrations de ne jamais donner réellement mon avis, de ne jamais vraiment dire ce que je pensais, de parfois déclarer le contraire de ce que je ressentais pour ne pas froisser l’autre. Et tout cela s’accumulait.

Face à deux choix

Le risque avec ce type de comportement, c’est qu’un jour tout explose. Alors, comme le principe d’une cocotte minute, je laissais s’échapper de temps en temps la pression. Le problème, c’est que j’agissais ainsi avec les personnes les plus proches de mon entourage. Il m’arrivait alors de m’énerver pour un rien, de faire preuve d’un manque de patience souvent injustifié. Parfois de dire des choses que je ne pensais pas.

Puis un jour, j’ai pris conscience de cela. Une prise de conscience qui est arrivée suffisamment tôt et qui m’a permis de faire un choix. Un vrai choix ! Continuer ainsi, ou me ressaisir.

J’ai choisi la deuxième option. Je devais trouver le moyen de calmer cette tempête intérieure, sans pour autant en renier les causes. Je devais apprendre à les accepter, à les laisser filer, à lâcher prise. C’est alors que j’ai découvert la méditation de pleine conscience… Ça a changé ma vie !

Comment j’ai appris à observer mes tensions intérieures

La méditation de pleine conscience m’a permis de développer mon niveau de lucidité du moment présent. Par de simples exercices de focalisation sur ma respiration, sur mes sensations physiques, émotionnelles… Le fameux “body Scan”, entre autres. Tous ces exercices m’ont appris à observer mes sensations, mes émotions, au moment présent, et à les accepter, sans les juger.

Mais la méditation m’a permis d’aller encore plus loin. En effet, elle m’a appris à observer également mes souvenirs, les événements passés, les meilleurs comme les plus difficiles. Là aussi elle m’a appris à les accepter. Elle m’a appris la gratitude pour tout ce qui m’entoure. Pour tout ce qui me touche, tout ce qui me fait avancer, ce qui me fait chuter, me relever, recommencer… Mais également pour tout ce qui rend la vie si belle, si exceptionnelle. Tout ce qui nous fait dire qu’elle vaut la peine d’être vécue. Et ça, ça a considérablement changé ma vie.

Et puis la méditation m’aide également dans mes projets, dans ma volonté et ma démarche d’atteindre mes objectifs. Elle m’aide à booster ma motivation, à me préparer à l’action, à visualiser le succès.

C’est d’ailleurs ainsi que je structure chacune de mes séances de méditation. Chaque jour, je consacre 15 minutes pour moi-même. Un quart d’heure de méditation que je découpe ainsi en trois parties : respiration et body scan, gratitudes, et visualisation. Et, depuis que je pratique la méditation, je me sens en effet plus léger, comme libéré de tensions qui me serraient le ventre auparavant.

Le Miracle Morning a changé ma vie
Le Miracle Morning, c’est heure de vie en plus qui a changé ma vie

Comment le Miracle Morning a changé ma vie

Moi qui n’étais pas du matin…

Parfois, pour mettre en place une habitude dynamisante, il faut savoir bousculer ses croyances. Et, pour ma part, j’avais une croyance qui avait la vie dure. Même très dure ! En effet, j’ai toujours été persuadé que :

“Je n’étais pas du matin”.

Vous aussi, vous avez déjà entendu des personnes de votre entourage dire ce genre de choses, n’est-ce pas ? Et si je vous disais que ceci n’est qu’une croyance ? En effet, tout est une question de programmation, de certitude. Il n’y a pas de gens du matin, et d’autres du soir. Il n’y a que des personnes qui se persuadent qu’elles le sont, ou pas.

En effet, il est sûr qu’une personne qui est persuadée qu’elle n’est pas du matin, se réveillera très difficilement. Et, souvent, de surcroit, de mauvaise humeur si elle doit se lever plus tôt que prévu. Ce comportement va venir renforcer sa croyance qu’elle n’est pas du matin. Et vous entendrez alors cette personne vous dire :

“Tu vois, je t’avais bien dit que je n’étais pas du matin !”

Et bien justement, j’étais cette personne…

Puis un jour, j’ai lu “The Miracle Morning“, de Hal Elrod, célèbre conférencier en développement personnel et motivation, qui a mis au point une méthode. Pourquoi je l’ai lue ? Peut-être parce que j’avais envie de changer quelque chose dans ma vie. J’avais envie d’accomplir quelque chose de grand. Et certainement parce que je sentais que j’étais ouvert à changer les choses. Car, comme je vous l’ai précisé au début de cet article, c’était à une période de ma vie où j’avais besoin de prendre ce genre de décisions.

Une petite heure de plus qui a changé ma vie…

Dans son best-seller, l’auteur nous propose de mettre en place sa méthode, celle qui porte le même nom que le bouquin. Cette méthode doit permettre à quiconque l’applique de s’offrir un petit supplément de vie en se levant plus tôt le matin. Et Elrod part du principe que la clé-même du bonheur et de la réussite réside dans cette résolution plutôt folle. Mais une résolution qui a permis de changer la vie de milliers de personnes par la suite.

Suite à cette lecture inspirante, j’ai alors décidé de suivre ses conseils, et de me lancer à mon tour. Au diable les croyances, j’allais décider d’être enfin du matin ! Et, même si les premiers jours ont été difficiles, j’ai réussi à me lever une heure plus tôt chaque matin. Mais je dois bien avouer qu’il m’a fallu 15 jours au moins pour réussir à me lever sans difficulté. J’avoue également que je n’applique pas la méthode tous les jours. Si, un matin, je préfère rester un peu au lit, je ne me refuse pas ce petit luxe. Certains pourraient d’ailleurs me le reprocher. Mais je n’aime pas être trop rigide dans mes habitudes. Je n’encourage personne à faire comme moi. Cela dépend de la faculté de chacun à se replonger dans ses habitudes le lendemain.

Les S.A.V.E.R.S à ma sauce perso !

Dans son livre, Hal Elrod explique qu’il a construit sa méthode autour d’un concept : les “Life S.A.V.E.R.S”. Il s’agit de 6 petites habitudes clés à mettre en place pendant cette routine matinale. Il s’agit de :

  • S comme silence
  • A comme affirmations
  • V comme visualisation
  • E comme Exercice physique
  • R comme reading (lecture)
  • S comme scribing (écriture)

Pour ma part, ma routine matinale se compose de :

  • Un verre de jus de citron bio
  • Affirmations positives
  • 15 à 20 minutes d’exercice physique
  • 15 minutes de méditation (respiration / body scan, gratitudes, visualisation)
  • 30 minutes de lecture ou écriture (1 jour sur 2).

Au final, au terme de ce Miracle Morning, je me sens rempli d’énergie. En effet, cette routine a pour vertu de booster ma motivation. Mais également de booster mon niveau de clarté et de lucidité. Par expérience, j’ai notamment remarqué que j’étais plus productif le reste de la journée. J’ai remarqué également que mes idées étaient plus claires, que je m’exprimais mieux, que j’étais de meilleure humeur… Autant dire que le Miracle Morning est l’une des habitudes qui a le plus changé ma vie !

La monodiète a changé ma vie
Deux monodiètes aux pommes chaque année, cela a considérablement changé ma vie et ma santé – Photo by Sarah Pflug

Comment la monodiète a changé ma vie

Comment j’ai découvert la monodiète

Parce que le développement personnel passe également par une bonne santé, j’ai mis en place une habitude “healthy” (bonne pour la santé). Et cette habitude a clairement changé ma vie !

C’est d’ailleurs l’une des habitudes que j’ai mise en place dès que j’ai pris conscience de leurs pouvoirs. C’était à l’époque où je commençais à peine à m’intéresser au développement personnel. En écrivant ces lignes, je me demande même si ce n’est pas grâce à ces questions “santé” que j’ai commencé à me poser les vraies questions sur mon bien-être. Ces questions qui, par exemple, consistent non pas à savoir “comment perdre du poids”, mais “pourquoi perdre du poids”.

Car, finalement, comme ces raisons qui m’ont poussé à me mettre à la méditation, mon obsession pour mon poids venait certainement d’un manque de confiance bien enfoui. En effet, j’ai toujours eu un oeil sur mon poids. Je n’ai pourtant jamais été obèse. Disons que j’avais quelques kilos en trop. Au plus haut, je suis monté à 89 kgs pour 1,78m. Par expérience, je sais que je me sens bien lorsque je suis autour des 80/82 kgs.

Et puis un jour je suis tombé sur un article présentant la monodiète, sur un site de coaching sportif et nutrition.

La monodiète, c’est quoi ?

La monodiète, c’est finalement une méthode de détoxification du corps. Comme beaucoup de pratiques santé, elle est décriée. Pourquoi ? Parce qu’elle ne fait vendre aucun médicament, aucun programme minceur. Chacun peut la réaliser, de chez soi, sans effort. A condition qu’elle soit effectuée de manière intelligente, avec de bons conseils.

En effet, la monodiète permet de réinitialiser l’organisme par l’élimination des toxines accumulées au quotidien. Il ne s’agit donc pas d’un régime ! Mais bien d’un grand nettoyage permettant de mettre en place des bases saines :

  • avant de mettre en place un nouveau régime ou de nouvelles habitudes alimentaires
  • avant de commencer un programme sportif
  • tout simplement pour prendre soin de sa santé régulièrement

En gros, la monodiète consiste à ne manger qu’un seul aliment pendant une durée bien déterminée. Pour ma part, je “pratique” la monodiète aux pommes pendant une durée de 3 jours.

La monodiète, comment ça marche ?

Le fait de ne se limiter qu’à un seul aliment permet à l’organisme de se concentrer sur toutes les fonctions vitales autres que la digestion. Notre alimentation, rendue complexe en grande partie par son industrialisation, sollicite énormément notre système digestif. Une grande partie de notre énergie est utilisée pour la seule digestion aux dépens du reste, parfois tout aussi important.

La monodiète permet donc de se concentrer sur le reste du corps. Là où, en temps normal, les toxines s’accumulent sans que l’on ne s’en aperçoive tant l’organisme est occupé à gérer la digestion. Le fait de ne se concentrer que sur un seul aliment permet également à l’organisme de puiser dans les réserves, contribuant à mieux éliminer. Cependant, une monodiète n’est pas un régime !

Pour en tirer un maximum de bénéfices, une période de 3 jours est idéale. Plus long, cela affaiblirait l’organisme, ce qui serait contre-productif. Il est également conseillé d’en faire au maximum trois par an. Au-delà, c’est le système immunitaire qui risquerait de s’affaiblir.

Pour ma part, je la pratique deux fois par an. A la sortie de l’été, après les barbecue et bons gueuletons des vacances, et à la sortie de l’hiver, après la saison des raclettes. Cela me permet de repartir du bon pied. Mais également de reprendre de bonnes habitudes alimentaires, là où, avec le temps, je m’étais permis quelques écarts. Et puis, une monodiète, c’est aussi l’occasion de se fixer des objectifs sportifs. Ou bien d’ajouter une nouvelle habitude alimentaire dans mon quotidien.

En bref…

Vous l’aurez compris, ces trois habitudes, je les ai certes mises en place sur le tard. Mais elles ont considérablement changé ma vie. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elles sont issues de mes propres choix, de mes propres besoins, de mes propres objectifs. Car, en effet, elles ont toutes le point commun d’exister pour atteindre des objectifs bien précis :

  • Méditer pour me sentir mieux et mieux gérer mes émotions internes.
  • Me lever plus tôt pour développer ma productivité et ma créativité et ainsi avancer plus vite et plus efficacement dans mes projets.
  • La monodiète pour prendre soin de ma santé, détoxifier mon organisme de tout ce qui peut lui nuire (pesticides, pollution, etc)…

Elles ont toutes en commun un besoin de mieux-être, une volonté d’épanouissement. Et elles sont toutes les trois issues d’une prise de conscience. C’est ce qui fait qu’elles sont si importantes.

Et vous ? Quelles sont les habitudes qui ont changé votre vie et que vous avez mises en place avec lucidité ? Dites-le moi dans les commentaires. Je me ferai un plaisir de vous lire.

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “Les habitudes qui ont changé votre vie” organisé par Gabriel Tricottet, l’animateur du blog mon super regime.

5 (100%) 1 vote
Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  • 143
    Partages

9 Comments

  • Lynfit

    Je me reconnais bien dans cet article, sauf pour la monodiète que je n’ai pas encore pu essayer, mais pourquoi pas… La méditation a, elle, changé complètement ma vie car prendre une vingtaine de minutes pour soi chaque soir peut faire la différence, l’on repense à sa journée, surtout aux événements positifs, cela nous permet de voir la vie d’une autre optique 🙂

    • Jung - Coach en ligne

      Bonjour Lynfit,
      En effet, la méditation permet de développer son niveau de conscience et de lucidité. Il permet d’apprécier les événements positifs à leur maximum, et de mieux appréhender les leçons qui découlent des difficultés que l’on rencontre.

  • Alice Grownup

    Merci pour cet échange, c’est vrai que pour moi aussi, la méditation m’a vraiment permise de changer ma connexion au autres en changeant mon rapport à moi-même, en me comprenant mieux et, au final, à répondre plutôt qu’à “réagir”. Se lever tôt permet d’être plus ancré dans la réalité le reste de la journée mais je n’ai pas assez de motivation pour m’imposer ce rythme, à force de te lire, je devrais déjà avoir entre les main le livre du miracle morning mais non, toujours pas !

    • Jung - Coach en ligne

      Bonjour Alice,
      Merci beaucoup pour ton commentaire !
      Il est assez fou de voir à quel point la méditation peut changer la vie des gens. La pratique de la méditation permet véritablement d’atteindre un degré de lucidité rare.
      Concernant le Miracle Morning, ce n’est pas grave si tu ne réussis pas encore à t’imposer le rythme de te lever 1h plus tôt. Cependant, tu peux déjà essayer de te lever 15 minutes plus tôt pendant 1 à 2 semaines. Et ajouter un quart d’heure régulièrement jusqu’à arriver à 1h. Qu’en penses-tu ?
      Et pour le livre, qu’attends-tu pour l’acheter ?! 😉

    • Jung - Coach en ligne

      L’idée n’est pas d’affirmer ses opinions. Il s’agit surtout d’observer avec lucidité ses opinions, et de comprendre les paramètres qui font qu’une personne peut avoir une opinion différente. Pour ma part, finalement, j’étais trop du côté des autres. Je ne me souciais que d’une chose : ne pas les contrarier en entrant en contradiction avec eux. Certainement un manque de courage.
      La méditation m’a permis de prendre du recul sur tout cela, d’accepter que mes opinions puissent déplaire, mais d’apprendre à les communiquer avec bienveillance.

  • Gabriel Tricottet

    Salut Jung,
    J’Adooooore ! Ton article et en plus il fait partie de mon carnaval d’article. Génial ! 🙂

    Et puis je reconnais bien ta personnalité, alors comme ça tu nous réponds pour ne pas froisser, lol. Tu as bien raison, je suis par moment susceptible.
    Faits attention à ta réponse. MDR

    J’aime beaucoup ton habitude de ne pas tout le temps les appliquer à la lettre, je trouve que c’est comme ça qu’elle dure plus longtemps. C’est comme ca qu’on se les approprie.

    Et puis ton adaptation sur ton MM (Miracle Morning) que je trouve original concernant la lecture et l’écriture.

    Personnellement depuis maintenant plus de 2 ans que j’applique le MM pour moi-même cette habitude de me lever tôt m’a emmené vers des cieux. J’ai découvert le moyen de gérer mes insomnies, de dormir autrement avec le sommeil polyphasique, de ne plus utilisé de réveil le matin (jamais depuis maintenant 1 ans).

    Le programme de mon MM est un planning sur 15 jours ou je favorise une activité suivant le jour de la 15 ène.

    Et puis en plus tu parles de la mono-diète ce système nutritionnel qui permet de mettre les points sur les « i » avant de repartir qui est pour moi une forma de jeûne.

    • Jung - Coach en ligne

      Merci Gabriel pour ton commentaire qui m’a bien fait sourire ! 😉
      Depuis, j’ai appris à manier l’art de la diplomatie. Et ça, c’est un outil très très très utile.

      Concernant mes habitudes, en effet, j’aime faire en sorte que rien ne soit figé. Une habitude doit être adaptable, reportable, cumulable… Bref, il n’y a rien de plus rebutant qu’une habitude stricte et figée.

      En tout cas, merci pour ton retour sur le MM. C’est très inspirant ! Notamment sur la manière dont ça t’a permis, couplé au sommeil polyphasique, de te sortir de tes insomnies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​BONUS GRATUIT I ​​Téléchargez votre e-book en