dépasser ses peurs saut à l'élastique

5 étapes pour comprendre comment dépasser ses peurs

Nous avons tous des peurs et chacun aimerait savoir comment les dépasser. Peur de faire le premier pas. Peur de parler en public. Ou peur de quitter ce job qui nous tue chaque jour à petit feu mais qui nous offre une sécurité relative. Peur de perdre. Peur de dire non. Ou encore peur de l’inconnu… Bref, des peurs qui nous empêchent de vivre la vie que l’on voudrait vivre. Des peurs qui sont des freins à notre épanouissement personnel, à notre développement personnel. Des peurs qui sont des freins à notre propre bonheur.

Pourtant, lorsque l’on regarde autour de nous, l’on a l’impression que certaines personnes n’ont peur de rien. En réalité, comme tout le monde, elles ont des peurs. Et dans cet article, je vais vous expliquer comment il est possible de dépasser ses peurs. Comment il est possible de les apprivoiser pour avancer quoiqu’il arrive.

Dépasser ses peurs du jugement

1 – Comprendre que la peur n’est pas le problème

La première chose à comprendre, c’est que la peur n’est pas le problème. Il ne faut pas la considérer comme telle. En effet, la peur est une émotion basique. L’une des plus naturelles qui soit, et certainement l’une des plus indispensables. J’ai des peurs. Vous avez des peurs. Tout le monde a des peurs. Même les plus grands leaders ont des peurs. Les plus grands orateurs, les plus grands séducteurs, les plus grands athlètes, les plus grands dictateurs ont des peurs.

Mais chacun a appris à sa manière comment dépasser ses peurs. Et l’un des points communs à toutes ces personnes est qu’ils ont réussi à développer un mindset suffisamment fort pour ne pas se laisser paralyser par la peur. Manque de confiance, pensées négatives, émotions négatives, timidité, dévalorisation… Il y a de multiples manières de vaincre cela.

2 – Comprendre pourquoi il faut dépasser ses peurs

La plupart des personnes se laissent guider par leurs peurs. Et cela les empêchent de devenir la personne qu’elles souhaitent devenir. Combien de personnes vivent malheureuses en amour parce qu’elles n’ont jamais osé lui dire qu’elles l’aiment ? Combien de personnes ont laissé tombé leurs passions de peur d’être critiquées, par peur du regard des autres ? Et combien de personnes ne se sont jamais lancées dans un projet passionnant de peur d’échouer ?

A bien y réfléchir, beaucoup de ces peurs pourraient sembler irrationnelles. Pourtant elles sont bien là. Et personne n’a jamais appris à l’école comment vaincre ses peurs irrationnelles. Personne n’a jamais appris comment identifier ses peurs et comment les surmonter.

3 – Apprendre à identifier ses peurs

Pour surmonter une phobie, une angoisse, il faut apprendre à l’identifier. Comprendre de quoi vous avez peur exactement. Mettre des mots sur des maux, cela peut aider à prendre confiance en soi, mais également développer la connaissance de soi. Et, par effet domino, l’estime de soi. Donc, apprendre à mieux se connaître, c’est ouvrir la porte vers une vie plus épanouie, plus heureuse.

Ne pas se connaître, c’est ne pas avoir la clé de son propre bonheur. Impossible alors de transformer quoi que ce soit dans sa vie. C’est pourquoi il est indispensable de prendre ce temps pour s’écouter, identifier l’origine de ses peurs, identifier ses croyances limitantes, et apprendre à lâcher prise. Pourquoi ? Parce que dès l’instant où vous vous demanderez de quoi vous avez peur exactement, votre phobie aura tendance à s’effacer.

4 – Comprendre d’où viennent ces peurs

Savez-vous la très grande majorité de vos peurs ne sont pas les vôtres ? Ce sont des peurs héritées de vos parents, de l’éducation que vous avez reçue, de votre entourage… Même le manque de confiance en soi, le sentiment de culpabilité ou le manque de courage, vous en avez certainement hérité de l’extérieur. Ce sont aussi des peurs nées d’expériences négatives que votre cerveau, par le biais de filtres (sélection, distorsion, généralisation) a préféré retenir plutôt que les expériences positives.

Ainsi, parce que vous avez raté un examen à l’oral, vous développez la croyance que vous n’êtes pas bon à l’oral. Et, cette croyance naissante va forcément multiplier les chances d’échouer à vos prochains oraux. Puis, les échecs successifs vont créer en vous cette peur de vous exprimer à l’oral.

Mais lorsque vous y réfléchissez vraiment, êtes-vous vraiment si mauvais pour vous exprimer à l’oral ? Lorsque vous parlez avec vos amis, avec votre conjoint, avec vos meilleurs amis, êtes-vous si mauvais à l’oral ? Et si vous y réfléchissez encore un peu plus, êtes-vous sûr et certain de ne JAMAIS avoir su vous exprimer à l’oral ne serait-ce qu’une seule fois, même face à d’autres personnes que vos proches ? Il y a de fortes chances que non. Et, ce qu’il faut comprendre, c’est que ce que vous pouvez faire dans une situation, vous pouvez le faire dans toutes les situations.

5 – Comprendre ce que coûtent vos peurs

Une peur n’a pas pour objectif de vous empêcher de progresser. Elle n’a pas pour objectif de vous empêcher d’atteindre vos objectifs. Une peur est une information qui vous indique un danger potentiel, une sortie de zone de confort. Oser parler à cette fille, oser quitter ce job qui nous rend malheureux, oser faire ses premiers pas sur scène… Ce sont des sorties de zone de confort. Et la peur nous indique qu’une situation inconfortable se profile.

Bien entendu, il y a des peurs qui sont indispensables. Elles sont comme les voyants lumineux sur le tableau de bord d’un avion. Si on désactive ce tableau de bord, comment savoir lorsqu’un réacteur tombe en panne ou qu’un mécanisme ne fonctionne plus ? Nos peurs sont là pour nous indiquer qu’il y a un danger. Mais dépasser ses peurs, c’est savoir comment réagir pour affronter ou contourner le danger. C’est tout sauf ne rien faire.

Or, bien souvent, lorsque la peur nous envahit, on décide de ne rien faire. De ne pas aller parler à cette fille, de garder ce job qui nous rend malheureux, de ne jamais oser monter sur cette scène. Cela revient à ne rien faire dans son salon alors que son appartement est en feu.

Et le simple fait de comprendre ce que peuvent vous coûter vos peurs, de le noter sur une feuille de papier puis de vous relire, cela vous aidera à prendre conscience de ce dont vous vous privez en ne cherchant pas à agir.

En conclusion

Vous l’aurez compris, on ne peut pas faire disparaître une peur. De même, avoir peur n’est pas un défaut, ni une marque de faiblesse. La seule chose sur laquelle vous pouvez réellement avoir un impact, c’est sur ce que vous déciderez de faire, non pas pour vaincre la peur, mais pour lui faire face. Ce sont ces choix qui seront décisifs dans votre vie.

Et comme pour beaucoup de domaines dans le développement personnel, le secret pour surmonter ses peurs réside avant tout dans la prise de conscience. Apprendre à observer ses craintes, ses doutes, ses angoisses, ses phobies, pour déterminer les actions à mettre en place, prendre des initiatives. Ce sont deux étapes essentielles pour reprendre confiance en vous et vous aider, non pas à ne plus avoir peur, mais à vous sentir mieux vis-à-vis d’elle.

Et à ces étapes, j’ajouterais celle de chercher le plus possible à vivre dans le moment présent. Mais ne pas se projeter dans l’avenir sauf pour pratiquer la visualisation positive.

Et vous ? Que mettez-vous en place dans votre vie pour dépasser la peur ? Dites-le moi dans les commentaires. Je me ferai un plaisir de vous aider et d’en discuter avec vous.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

6 réflexions sur “5 étapes pour comprendre comment dépasser ses peurs”

  1. En plein de dedans ^^
    J’ai passé la matinée à dépasser ma peur de faire de la moto, deux heures pour faire 100 mètres,…. Je cale sur les solutions

    1. Jung - Coach en ligne

      La meilleure des solutions : s’entraîner.
      Chaque jour, si vous faites 1% de mieux que la veille, c’est un progrès. Cela peut paraître ridicule 1%. Et pourtant.

  2. Bingo pour moi aussi. Impossible de me mettre au travail, totalement paralysée, tétanisée. Peur d’être jugée parce qu’evidemment ce que je vais produire sera nul.
    Je me vois faire et là je n’en peux plus, cela m’épuise et me faire souffrir mentalement et physiquement.

  3. Bonjour,
    Merci pour cet article.
    Je suis totalement d’accord avec vous. Quand j’ai peur de quelque chose et que cela me bloque dans mes objectifs, j’essai généralement de :
    1- identification de la peur pour pouvoir mieux la comprendre et chercher des techniques pour l’atténuer ;
    2- je me visualise en train de réussir mon objectif malgré la peur :
    3- je me remémore le coût de l’inaction.
    Belle journée,
    Paul

    1. Jung - Coach en ligne

      Merci Paul pour ton commentaire.
      Ces trois étapes dont tu parles sont essentielles en effet. Bravo pour cette rigueur 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BONUS GRATUIT I Demandez-le maintenant !

%d blogueurs aiment cette page :