Lâcher prise avec la méditation

Mes 3 conseils pour apprendre à lâcher prise !

Savoir lâcher prise, prendre du recul, ce sont des notions particulièrement à la mode en ce moment. En effet, nous vivons aujourd’hui à une époque où tout va de plus en plus vite, où le stress est omniprésent, et où l’on attend beaucoup de nous.

Mais surtout, nous vivons à une époque où personne ne nous apprend à lâcher prise. Ni l’école, ni notre entourage. Cependant, concernant l’entourage, disons qu’il nous transmet ce qu’il a appris lui aussi de son propre entourage…

Lacher prise, une prise de tête ?

Quand lâcher prise ?

Tout va de plus en plus vite, et nos vies défilent elles aussi de plus en plus vite. On a à peine le temps de formuler nos bonnes résolutions du début d’année qu’on arrive déjà au 31 décembre suivant ! On débute nos journées avec une liste de tâches à effectuer, et on rentre le soir avec liste encore plus longue. Idem pour nos dossiers à gérer, qu’ils soient physiques ou mentaux.

On se lance dans des projets. On y passe nos journées, nos nuits. Parfois on oublie même de voir nos amis, d’appeler notre famille, de prendre soin de nous-mêmes.

On se dispute avec des collègues, on les juge parce qu’ils nous jugent, on s’énerve sur des sujets futiles. Et on rentre le soir avec ça sous le bras et on répand notre stress sur nos proches…

On a des craintes sur tout, on stresse pour rien. Un futur trop sombre, un passé trop douloureux, un présent trop pressant…

Allez, STOP !

Et si on s’arrêtait juste deux secondes ? Et si on décidait de lâcher prise ?

Lâcher prise ? Oui, mais comment faire ? Qu’est-ce que le lâcher prise ? Quelle est donc cette notion que l’on entend partout, que l’on retrouve dans tous les plus grands best-sellers de développement personnel, dans toutes les conférences sur la spiritualité ? Est-ce réservé à une élite ? Est-ce une aptitude que seuls les grands maîtres et autres moines peuvent maîtriser ? En sommes-nous dignes, nous, simples mortels ?

Et bien OUI ! Et nous allons voir pourquoi, et comment !

Lâcher prise en prenant du recul

Il n’y a qu’un pas…

Entre cette bulle de tension, de stress, de doute, et cette fameuse bulle du “lâcher prise”, il n’y a qu’un pas.

Lâcher prise, c’est être capable de faire ce petit pas en arrière. Comment ? En reculant physiquement quel que soit le lieu où nous nous trouvons ? Non, pas vraiment. C’est bien plus imagé que cela. Tout simplement en prenant une grande inspiration profonde, et relâcher toutes les tensions du corps et de l’esprit sur une longue et profonde expiration. Reproduire cette respiration (inspiration puis expiration) jusqu’à cinq fois si besoin.

Une fois ces tensions dégagées, accueillez le moment présent. Acceptez que les choses ne se passent pas forcément de la manière que vous aviez prévue. En revanche, si vous résistez, si vous continuez à vouloir tout contrôler, vous continuerez à vous mettre en tension.

Dans une situation bien précise, plutôt que de vous mettre en tension en imaginant comment tout aurait été parfait si vous aviez pu tout contrôler, choisissez de lâcher prise.

Faites l’expérience…

… Si vous aimez tout contrôler

Imaginez. Vous êtes avec votre partenaire de vie, avec vos amis, avec votre famille, et vous organisez un grand voyage. Dans votre tête, vous avez déjà tout prévu. Mais les autres aussi ont déjà tout prévu.

Plutôt que de laisser le stress monter, prenez quelques grandes respirations, laissez ces tensions redescendre sur l’expiration, et accueillez avec bienveillance le moment présent. Ne faites rien d’autre. Juste, laissez faire les choses. Et observez avec quelle intelligence les choses vont se mettre progressivement en place.

Observez comme parfois, les choses se déroulent même mieux que ce que vous aviez imaginé. Et acceptez cela.

Mais attention, lâcher prise ne veut pas dire que vous devez céder à la passivité. Cela signifie juste que vous agissez en faisant confiance au moment présent. Vous laissez l’univers faire les choses tout en restant dans une qualité d’accueil de ce qui est, ici et maintenant. Vous acceptez que les choses ne se déroulent pas comme prévu. Et vous vous demandez comment vous pouvez agir désormais en fonction de ce qui s’est mis en place.

… Si vous aimez avoir toujours raison

Imaginez que vous êtes en pleine discussion avec une personne. Elle et vous restez bien campés sur vos positions. Vous avez beau lui expliquer votre point de vue, elle a beau vous expliquer le sien, rien ne semble changer vos opinions.

Et puis, tout à coup, vous lâchez prise. Non pas dans l’idée de dire “Ok, j’abandonne, si ça peut te faire plaisir, tu as raison !”. Mais plutôt dans le sens “Ok, je t’écoute, quel est ton point de vue ?” Accueillez vraiment le point de vue de l’autre, sans jugement. Juste avec cette envie de comprendre et d’accepter, avec cette curiosité bienveillante.

Ainsi, observez comment votre corps va relâcher les tensions. Et observez également à quel point votre interlocuteur sera dans de meilleures dispositions pour écouter le vôtre, une fois qu’il aura exposé le sien et trouvé écoute auprès de vous.

Acceptez d’accepter…

Derrière une frustration, il y a une valeur importante pour vous qui n’est pas nourrie. L’on pourrait penser qu’il faut lutter, mais parfois, le fait simplement de lâcher prise vous permettra d’atteindre un niveau de présence, d’accueil, de souplesse, qui vous permettra d’aborder la situation dans des conditions de bien meilleure qualité.

C’est ce qui se passe lorsque vous êtes dans un bouchon. Vous pouvez décider de péter les plombs, de vous focaliser sur les ralentissements et tous ces gens autour de vous qui vous empêchent d’être à l’heure (il est parfois surprenant de voir que l’on arrive vraiment à penser que c’est l’environnement qui se ligue contre nous). Mais vous pouvez tout simplement accepter que vous n’avez aucune emprise sur l’importance du bouchon. Ne pas accepter, c’est porter son focus sur les inconvénients, bien plus que les avantages. Bref, et une fois que vous décidez d’accepter, observez ce qui se passe.

Vous vous étonnerez peut-être même de voir des choses que vous n’auriez peut-être jamais vues si vous étiez resté focalisé sur le bouchon. Peut-être que vous découvrirez des paysages magnifiques. Peut-être que vous entendrez votre musique préférée à la radio. Ou bien peut-être que vous partagerez un moment agréable en voiture avec vos enfants, votre partenaire ou autres… Tout simplement parce que vous aurez augmenté votre niveau de présence et votre manière d’accueillir la situation.

Lacher prise en prenant du recul

Lâcher prise, c’est reconnaître ses limites

Comment s’y prendre ?

Pour beaucoup de monde, reconnaître ses limites sonne parfois comme un aveux d’échec. Et pourtant, rien n’est plus fort en matière de développement personnel que de savoir comment surmonter l’échec ! Donc n’ayez pas peur d’identifier vos peurs, vos limites, vos points faibles. Acceptez-les.

Pour ce faire, imaginez quelle pourrait être la pire des situations si vous ne lâchez pas prise sur votre peur, votre limite, votre faiblesse ? Prenez vraiment ce temps nécessaire pour y réfléchir.

La pire des choses si vous lâchez prise

Imaginons que vous ayez peur de vous exprimer en public. Quelle est la pire des choses qui puisse vous arriver si vous décidiez de lâcher prise ?

  • Vous risquez de faire preuve de courage et enfin de choisir de vous exprimer au risque d’être jugé
  • Il y a un fort risque pour que vos interlocuteurs apprécient ce que vous allez dire
  • Il y a aussi un risque non négligeable pour que vos interlocuteurs se moquent de vous, en effet
  • S’ils se moquent de vous, vous risquez d’avoir envie de vous améliorer pour la prochaine fois
  • Et au final, vous risquez de mettre en lumière une nouvelle compétence à force de progresser

Vous l’aurez compris, lâcher prise ne vous permet qu’une seule chose : vous améliorer. Donc est-ce si grave ?

La pire des choses si vous ne lâchez pas prise

Pas besoin d’un long paragraphe pour vous faire comprendre que si vous avez peur de vous exprimer en public et que vous ne lâchez pas prise sur cette peur, vous risquez juste de rester à la même place toute votre vie…

Vous échouerez à cet oral. Vous n’irez pas à cet entretien d’embauche pour le poste de vos rêves. Peut-être même que vous ne lui déclarerez jamais votre flamme. Tout simplement parce que vous n’aurez pas lâché prise.

Un trésor derrière chacune de vos limites

Vous l’aurez compris, reconnaître ses limites et lâcher prise par rapport à elles, c’est savoir les accepter. Et savoir les accepter, c’est voir toute la beauté qui se cache derrière chacune d’elles.

Quels joyaux se cachent derrière la peur de s’exprimer en public ? A défaut de vous exprimer, vous avez appris l’écoute, l’analyse. A défaut d’exprimer des jugements, vous avez appris à comprendre l’autre, vous avez développé l’empathie. Et à défaut de vous mettre en avant, vous avez appris à valoriser l’autre, à voir le bien chez l’autre. Vous avez développé l’altruisme.

L’écoute, l’empathie, l’altruisme… Trois diamants bruts !

En observant vos limites ainsi, vous venez de transformer des années de douleur, de mal-être, en véritables moteurs, en boosteurs de bien-être ! Vous venez de transformer vos peurs en challenges, et vos limites en futures victoires.

Lâcher prise, c’est une décision

Vous êtes responsable de votre bonheur

Retrouvez d’autres vidéos sur ma chaîne Youtube en cliquant ici

En attendant, tout ce que je viens de vous exposer ne fonctionnera jamais si vous ne prenez pas la décision. Et lâcher prise, cela se décide. C’est à vous que revient la responsabilité d’avoir une vie heureuse, ou malheureuse. Si vous vous levez le matin en soupirant déjà de devoir aller travailler, vous décidez d’aller mal dès le matin. En revanche, si vous vous dites que vous êtes heureux de vous réveiller aux côtés de l’être aimé, d’avoir un bon petit déjeuner, d’être en vie, vous décidez d’être heureux.

Ne rejetez pas la faute sur votre environnement. Surtout si vous n’avez aucun pouvoir sur lui. Il fait gris ? Il pleut ? Qu’y pouvez-vous ? Rien, n’est-ce pas ? Alors, NEXT ! Passez à autre chose. Vous venez de rater votre bus ? Vous râlez sur le chauffeur qui a fermé les portes sous votre nez, mais est-ce vraiment la faute du chauffeur si vous avez raté votre bus ? Bref, vous l’aurez compris : vous êtes responsable de votre bonheur ! C’est juste une question de décision. Cela rejoint notre exemple du “bouchon”, un peu plus haut dans l’article.

En conclusion

Idem pour vos peurs, vos limites, vos faiblesses. Faites-en des challenges ! Et prenez la décision de vous construire une vie meilleure grâce à elles. Ainsi, vous boosterez votre niveau de motivation. Mais, encore une fois, ne laissez pas votre environnement, votre entourage, décider pour vous. Souvenez que, quoi qu’il vous arrive, les gens vous donneront raison. Si vous décidez de faire de vos problèmes les raisons de vos échecs, beaucoup diront que vous n’avez pas eu de chance. Mais si vous réussissez à construire la vie qui vous inspire malgré vos faiblesses, ces mêmes personnes diront que vous avez eu de la chance.

Donc, tout ne dépend que de vous, et de vous seul ! Alors, croyez en vous, et lâchez prise !

Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout. Dites-moi dans les commentaires si vous avez des difficultés à lâcher prise, à prendre du recul. Je me ferai un plaisir de vous lire, et de vous répondre.

Partagez l'article

16 réflexions sur “Mes 3 conseils pour apprendre à lâcher prise !”

  1. Merci Jung pour cet article et cette vidéo inspirante ! Je crois que le lâcher prise fait partie des points que j’ai à travailler, et que je travaille d’ailleurs régulièrement… pas plus tard que ce matin, c’est ce que j’ai fait d’ailleurs, à travers ma petite séance quotidienne d’auto-hypnose… 😉

    1. Jung - Coach en ligne

      Bravo pour cette prise de conscience et pour ce passage à l’action ! Rien de mieux que de savoir prendre conscience des comportements à adopter pour lâcher prise, et se reconnecter à ce qui est bon pour nous.

    1. Jung - Coach en ligne

      La difficulté est d’accepter de ne pas tout maîtriser, mais il est tellement agréable de voir comme parfois les choses se mettent en place à la perfection.
      Cela ne veut pas dire non plus qu’il ne faut rien faire et laisser l’univers s’occuper de tout 😉

    1. Jung - Coach en ligne

      Merci Marlène pour ton commentaire.
      Oui, il faudrait le lire tous les matins, pour se rappeler ces quelques conseils jusqu’à ce qu’ils deviennent évidents et naturels.

  2. Hello Jung,
    Ha la la vaste sujet, merci de nous faire ces petites piqûres de rappel et de donner de bons conseils sur le sujet! Allez c’est décidé, je lâche prise. Première étape ok : la décision est prise 😉 Merci pour tes articles Jung, toujours au top!

  3. Coucou Jung,
    oui, lâcher-prise, c’est effectivement accepter ses limites. Comme par exemple, “je ne pourrai jamais tout anticiper” ou “je ne pourrai jamais avoir le contrôle sur tout”.
    Pour mon prochain voyage, ça va me permettre d’avoir une valise moins encombrée de tout un tas de gadgets et de fringues que j’amène toujours “au cas où ?” et d’accepter avec plus de sérénité les imprévus qui font partie de l’aventure 😊. Merci Jung pour ces conseils qui nous aident dans notre vie quotidienne !

    1. Jung - Coach en ligne

      Le lâcher prise est un ingrédient essentiel dans le minimalisme.
      Et une valise avec le strict nécessaire, sans rien d’inutile, c’est déjà un grand pas !
      Bravo Johanna pour cette prise de conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​BONUS GRATUIT I ​​Téléchargez votre e-book en

%d blogueurs aiment cette page :