se mettre dans des états internes positifs

Comprendre vos états internes et leur impact sur votre vie

Comprendre comment fonctionne son système de croyances et ses états internes et prendre conscience de leur impact sur notre vie est essentiel dans notre développement personnel.

En effet, s’il y a bien une chose que la PNL, programmation neuro-linguistique, a totalement changé dans ma vie, c’est la certitude – que dis-je ! cette prétention – que j’avais à l’époque, de penser voir le monde tel qu’il est vraiment. Or, la réalité, telle que nous la percevons n’est pas la réalité objective. Bien au contraire, elle est on ne peut plus subjective.

Cette réalité que nous percevons est propre à chacun d’entre nous. Car nous la voyons à travers nos filtres de sélection, de généralisation, de distorsion. Mais également d’autres filtres tels que notre éducation, notre environnement et nos expériences passées.

Etats internes et perception de la réalité
Nos états internes ont un impact sur notre vision du monde, sur notre perception de la réalité. Photo by Matthew Henry

La spirale des croyances

Spirale positive

Prenez une activité dans laquelle vous êtes bon. Cherchez bien, vous en trouverez forcément au moins une. Il peut s’agir d’une activité dans laquelle vous êtes à l’aise, dans laquelle vous vous sentez bien. Une activité qui vous procure des sentiments positifs. Vous êtes peut-être très bon en pâtisserie, ou en bricolage. Lorsque l’on a besoin de quelqu’un pour faire un bon gâteau ou pour réparer un meuble, on sait qu’on peut compter sur vous.

Maintenant, prenez quelques secondes pour répondre à la question suivante : qu’est-ce qui fait que vous vous sentez si bien, autant à l’aise avec cette activité ? Pourquoi êtes-vous si serein ?

C’est tout simplement parce que vos expériences, votre vécu, les retours de votre entourage ont conditionné la perception que avez de vous, de vos capacités, dans ces situations. Vous vous appuyez sur des résultats positifs qui ont entraîné chez vous un sentiment de confiance à l’égard de cette activité. Un sentiment de confiance qui ira même jusqu’à développer une sorte d’intelligence, un terrain propice à la créativité, que vous saurez mobiliser pour conditionner de nouveaux résultats.

Ainsi, vous entrez dans une spirale positive qui va renforcer cette croyance que vous êtes bon, à l’aise, dans cette activité.

Spirale négative

Et si l’on inverse le processus, en considérant que l’on n’est pas à l’aise dans un domaine, la spirale s’inversera. En effet, si vous doutez de vos compétences dans cette activité, si vous ressentez une certaine anxiété, vous aurez tendance à vous fermer à la créativité. Vous adopterez plus facilement un comportement de crainte, d’évitement. Ce comportement générera des résultats qui renforceront la croyance que vous n’êtes pas à l’aise, pas bon, dans cette activité.

C’est ainsi que naît et se renforce votre système de croyances. En prenant conscience de cela, vous économisez des heures de thérapies en tout genre

Vos croyances impactent sur vos états internes

Une croyance négative n’est pas quelque chose de définitif. Prenez le temps d’observer la croyance négative que vous souhaitez transformer.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec une activité, prenez conscience qu’en abordant les choses de manière différente, vous aurez bien plus de chances d’entraîner des sentiments, des états internes bien plus positifs. Ces états internes vous aideront à faire des choix, à mettre en place des comportements plus positifs. Ils deviendront des états ressource. Ils vous permettront donc d’obtenir des résultats positifs qui viendront transformer votre croyance.

Un tel effet de levier permet de changer totalement son point de vue, sa vision du monde ! Il est aisé ensuite de se dire que, si une situation peut vous sembler difficile, il existe plusieurs axes sur lesquels vous pouvez travailler pour passer d’une spirale négative vers une spirale positive.

Deux axes de travail

Développer l’éducatif

L’éducatif, c’est prendre conscience que vos comportements vont conditionner vos résultats.

En effet, l’erreur la plus commune, face à une difficulté, c’est de rester focalisé sur le résultat. C’est ce qui arrive lorsque l’on a des difficultés dans son couple. Ou lorsque l’on a des difficultés d’argent ou des problèmes de poids par exemple.

Or, le résultat n’est qu’une conséquence. Le problème est dans le comportement qui a suscité tel ou tel résultat. Si vous avez des difficultés financières, ce n’est pas avec l’argent que vous avez un problème. C’est un problème avec vos comportements par rapport à l’argent.

Réfléchissez aux stratégies que vous mettez en place pour obtenir ces résultats déplaisants et changez cela. Adoptez des comportements, des habitudes, des stratégies bien précises. Si vous voulez réussir à courir un marathon un jour alors que vous n’avez jamais eu l’habitude de courir auparavant, vous allez devoir vous entraîner. De même, si vous voulez apprendre à manager une équipe, vous allez devoir développer des compétences, des savoir-faire.

Mais ce qui est particulièrement intéressant dans cette spirale, c’est de bien comprendre que derrière ces comportements, il y a toute une dimension mentale.

Développer le mental

Si vous souhaitez développer les bons comportements qui entraîneront les résultats dont vous avez besoin, il est important de prendre en compte la dimension mentale.

En effet, vos stratégies dépendent de vos sentiments, de vos émotions, de vos états internes. Donc pour améliorer vos comportements, vous allez d’abord devoir identifier ces états internes. Par exemple, lorsque j’ai réussi à rentrer tous les paniers à 3 points pendant mon match de basket-ball, qu’est-ce que j’éprouvais au fond de moi ? Je dois identifier les sentiments, les sensations qu’il y avait derrière ce comportement de réussite.

Ainsi, pour y parvenir, je vais m’appuyer sur une expérience positive, d’une situation qui a marché. Une expérience pendant laquelle mes ressentis, mes sensations étaient au top. Et en allant retrouver cet état interne, cette ressource, je pourrai retrouver les comportements qui entraîneront le résultat souhaité.

L’ancrage pour retrouver un état ressource

En PNL, il existe un outil très utile et particulièrement efficace pour se reconnecter à un état interne puissant. Il s’agit de l’ancrage. En effet, il permet de retrouver cet état ressource qui a permis d’obtenir un résultat positif à un moment précis. Car c’est cet état interne positif qui fera toute la différence.

L’idée est donc de choisir un état interne que vous aimeriez retrouver plus souvent, et créer un déclencheur. De la même manière que l’odeur de votre plat préféré vous ramène des émotions puissantes de vos repas en famille (déclencheur olfactif), vous pouvez associer à l’état ressource souhaité un geste que vous pourrez reproduire (déclencheur kinesthésique).

Ainsi, en réussissant à remonter aussi souvent que souhaité dans un état précis, vous réussirez à renforcer votre système de croyances. Vous réussirez à générer en vous ce fameux sentiment de réussite pour une situation donnée.

Car c’est une fois ces états retrouvés que vous pourrez développer des stratégies et des comportements, qui viendront générer des résultats positifs.

Comment prendre conscience de vos états internes ?

Les grands leviers de vos états internes

Vos états internes, ou états physiologiques, vont bien au delà de vos seules émotions. De nombreux éléments peuvent impacter sensiblement vos états internes. Les principaux leviers sont vos pensées, votre focus, votre vocabulaire, votre attitude, votre posture, ainsi que votre environnement.

C’est pourquoi il est primordial d’apprendre à renforcer ses états internes. Primordial également de renforcer les plus positifs qui vont ouvrir le champ des possibles et générer de la créativité. Contrairement aux états internes dits “limitants” qui auront plutôt tendance à réduire ce champ.

Comme nous l’avons vu précédemment, nos états internes impactent sur nos attitudes, nos stratégies. Ainsi, un état interne positif va générer en vous un rapport au monde totalement différent, un regard nouveau sur votre environnement.

nos états internes fluctuent avec nos émotions
Nos émotions impactent directement sur nos états internes. Photo by: Matthew Henry

Comprendre vos émotions pour comprendre vos états internes

Vos émotions sont faites de frustrations, de satisfactions, mais qui vont changer d’amplitude en fonction de votre niveau d’énergie. En effet, nous pourrions schématiser l’évolution des émotions sur un plan en deux dimensions :

  • Un axe horizontal : frustration / satisfaction
  • Un axe vertical : basse énergie / haute énergie

Voici une vidéo de Paul Pyronnet, qui explique parfaitement ce principe.

Prendre conscience de ce plan en deux dimensions permet d’avoir une sorte de carte mentale. Une carte pour savoir où l’on se situe émotionnellement à un instant T. Sur ce plan, nous pouvons donc classer nos émotions dans quatre familles d’états.

Les quatre familles d’états émotionnels

  • Satisfaction / haute énergie : (-) joie, enthousiasme, passion, extase (+)
  • Satisfaction / basse énergie : (-) détente, calme, sérénité, zénitude (+)
  • Frustration / basse énergie : (-) blues, tristesse, découragement, dépression (+)
  • Frustration / haute énergie : (-) agacement, colère, injustice, haine… (+)

Ce dont il faut prendre conscience en observant ce plan, c’est l’impact qu’auront vos habitudes sur vos émotions. Si vous avez l’habitude de vous plaindre, des circuits neurologiques vont se créer pour vous aider à allez plus facilement du (-) vers le (+) dans chacun de ces états émotionnels.

En effet, vous serez surpris de voir avec quelle intelligence vous mettrez en place des stratégies. Des stratégies qui vous enfonceront davantage dans ces états émotionnels. A vous cependant d’apprendre à les observer, à les accueillir. Car s’il est facile d’accueillir un état de satisfaction, vous devez comprendre que derrière une frustration se cache une valeur importante pour vous qui n’a pas été prise en compte.

Soyez donc OK avec vos émotions si elles voyagent dans chacune de ces quatre familles.

Comment vos états internes conditionnent vos actions

Vous l’aurez compris, vos états internes influencent vos comportements, stratégies, choix et actions. Et, lorsque vous êtes en basse énergie, vous vous mettez naturellement dans un rapport plutôt passif avec votre environnement. Au point parfois d’entrer dans un processus de dévalorisation de vous-même et des autres. C’est ainsi toute une mécanique qui se met en place, sans que vous en ayez forcément conscience. Une mécanique qui aura tendance à vous freiner.

En revanche, en remontant dans le meilleur de vous-même, votre attitude à l’égard du monde, votre regard sur votre environnement va changer. En remontant en haute énergie, dans des états internes plus positifs, vous impacterez sur vos actions. Vous impacterez sur votre manière d’apprécier vos expériences ou les situations à gérer. Et vous impacterez sur vos comportements et vos micro-comportements.

Ainsi, pris dans cette spirale positive, vous obtiendrez des feedbacks, des retours, différents. Et comme vos croyances sont alimentées par les feedbacks, les résultats que vous obtenez, elles évolueront également.

Partagez l'article

10 réflexions sur “Comprendre vos états internes et leur impact sur votre vie”

  1. Merci Jung pour la qualité de tes partages. Travailler sur ses états internes rend libre ! C’est de longue haleine mais ça vaut tellement la peine car ça impacte absolument tout et fait surgir le soleil dans nos propres vies ☀️ que ce soit dans le privé avec nos relations aux autres, dans le professionnel avec plus de rondeur, et dans son couple 😉
    Au plaisir de lire ton prochain article !
    Claire 🍀
    https ://recettes-minceur-bonheur.com

    1. Jung - Coach en ligne

      Merci Claire pour ton commentaire. En effet, c’est de longue haleine, surtout lorsque ce n’est pas dans nos habitudes de les observer avec bienveillance.
      J’aime cette symbolique du soleil dans nos vies, dont tu parles. Car c’est tout à fait ça. Tout s’éclaire, tout devient plus chaleureux et énergie.

  2. Merci à toi pour cet article très riche d’enseignements
    Il est en effet très important de connaître nos états intérieurs pour avoir le choix de l’énergie à activer dans nos journées
    À très vite sur ton blog

    1. Jung - Coach en ligne

      Merci Emmanuel pour ton commentaire.
      Il est clair qu’avoir le choix de l’énergie à activer ouvre le champs des possibles !

  3. en effet il est primordial de Comprendre vos émotions pour comprendre vos états internes.
    sinon on peut rien faire.
    merci pour ce partage,excellent travaille.

    1. Jung - Coach en ligne

      Merci Noe pour ton commentaire.
      Prendre conscience de nos états internes permet en effet de ne plus subir nos émotions, qu’elles soient positives ou négatives, en haute ou basse énergie. Cela nous apprend à les accueillir avec bienveillance pour faire de meilleurs choix et changer notre vision du monde.

  4. Merci beaucoup pour cet article très détaillé et très instructif !
    Je suis enseignante en primaire et j’ai toujours fait l’effort de valoriser les élèves même lorsque ce n’était pas facile ! J’ai bien pris conscience du changement d’attitude et progressivement de résultats des éleves lorsque je faisais cela. Lorsque un enfant réalise un travail très peu soigné, ou plein de choses à revoir et bien je cherche et je trouve toujours quelque chose à dire en positif et là c’est vraiment magique de voir le changement chez l’enfant !
    Nous avons, enseignants et parents, un enorme impact sur la confiance et l’estime de soi de nos enfants. Et il est très facile d’aider comme de faire du mal… Il faut en prendre conscience pour éviter au max nos propres erreurs !

    Stéphanie
    https://apprendre-chaque-jour.fr/

    1. Jung - Coach en ligne

      Bonjour Stef, merci infiniment pour ton commentaire pour lequel je suis entièrement d’accord.
      Il est clair que les parents ne doivent plus reporter leurs responsabilités sur l’école, et inversement l’école sur les parents. Chacun a son rôle à jouer.
      D’ailleurs, bravo pour ton blog qui permet également d’éduquer de manière positive et avec bienveillance. Car jusqu’à peu, malheureusement, être parent ne s’apprenait pas. Aujourd’hui, cette connaissance devient de plus en plus accessible grâce à des sources d’informations aussi riches que ton blog.
      Et merci également de faire partie de ce courant d’enseignants qui prônent le bien-être et le bon développement de l’enfant à travers l’école. Ne plus mettre le doigt sur les fautes, les mauvaises notes, mais plutôt sur les axes de progression, les points positifs… Il reste encore tant à faire.

  5. Bonjour et merci pour cet article qui me fait prendre conscience qu il serait bon de situer nos états mentaux avant de prendre une décision importante ou de s attaquer à un grand projet, de cette manière nous pourrions augmenter nos succès et limiter nos défaites…

    1. Jung - Coach en ligne

      Bonjour Lynfit et merci pour ton commentaire.
      Tu as entièrement raison. Autant que possible, avant de prendre des décisions importantes, il est bon d’observer où l’on se situe sur le plan émotionnel et sur le plan de l’énergie.
      Mon conseil : ne jamais prendre de décision si l’on se situe du côté de la frustration, de l’insatisfaction, des émotions négatives. Cependant, il faut les accueillir avec bienveillance et observer pourquoi elles sont là, qu’est-ce qu’elles essaient de nous dire, quelle valeur importante n’est pas nourrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​BONUS GRATUIT I ​​Téléchargez votre e-book en

%d blogueurs aiment cette page :