Comment bien dormir peut vous aider à réussir

Comment bien dormir vous aide à réussir

Il vous est tous déjà arrivé d’avoir ce fameux coup de barre. Vous savez, celui qui vous tombe sur la tête en plein milieu de la journée. Cette envie furieuse de vous endormir au beau milieu de votre réunion juste après la pause déjeuner. Cette tête si lourde que vous avez du mal à tenir devant votre écran d’ordinateur. Bref, ces signes de fatigue qui ne trompent pas et qui vous font savoir que vous devriez revoir un peu la qualité de votre sommeil. Car, dans la vie, on vous apprend à bien vous réveiller le matin, à bien vous coucher le soir. Mais finalement, apprend-on réellement comment bien dormir ?

Le sommeil est quelque chose d’indispensable, mais surtout d’essentiel. Aussi bien pour votre mental que pour votre physique. Et dans cet article, je vais vous donner des astuces pour obtenir un sommeil de qualité.

Les méthodes pour bien dormir
Quelques astuces pour améliorer la qualité de son sommeil et être plus frais au travail

Ne pas confondre le besoin de sommeil et l’envie de dormir

Comprendre cela est crucial. En effet, l’envie de dormir est une chose. Le besoin de sommeil en est une autre. Car on peut avoir besoin de sommeil et donc avoir envie de dormir, mais on peut aussi avoir envie de dormir sans forcément avoir besoin de sommeil. Vous comprenez ? 😅

Il est coutume de dire qu’un adulte a besoin d’environ 8 heures de sommeil par nuit. A plus ou moins 1 heure. En effet, le sommeil est vital pour chacun de vous, pour chacun de nous. Car c’est grâce au sommeil que tout notre organisme se régénère. C’est grâce au sommeil que le cerveau intègre les informations importantes de la journée. C’est grâce au sommeil que le corps se repose. Je ne m’étalerai pas sur tous les bienfaits du sommeil mais je vous invite à fouiller dans la multitude d’études scientifiques que vous pouvez trouver sur le web.

Cependant, dans nos sociétés modernes, il est difficile de mettre cela en pratique. Nos rythmes de vie, nos obligations professionnelles, nos obligations familiales, nos distractions, nous font parfois oublier de nous réserver ce temps nécessaire. En effet, en France, seul 1 personne sur 2 déclare se coucher avant 23h, et 1 personne sur 10 ne dort toujours pas avant 1h du matin. Autre chiffre éloquent : 1 Français sur 3 déclare dormir moins de 6h par nuit.

Par ailleurs, la qualité de votre sommeil dépendra du moment de la “journée” que vous choisirez pour dormir. En effet, des études ont démontré qu’il est 90% plus réparateur de dormir de nuit que de jour. C’est pourquoi il est recommandé de profiter des heures de nuit pour dormir. Ainsi, profitez de la moindre sensation de sommeil une fois le soleil couché pour entamer votre nuit. Et n’attendez pas des heures tardives pour retrouver Morphée.

Faire des siestes en journée
Faire des siestes en journée, de 2 à 10 minutes, est recommandé pour entretenir son niveau d’énergie

Mieux s’organiser pour mieux dormir

Bien dormir, cela demande de l’organisation. Car oui, vous pouvez cumuler un emploi à temps plein, des loisirs qui vous prennent du temps, et une vie de famille chargée tout en dormant bien. Ainsi, une étude britannique déclare que les grands dirigeants dorment 7 heures par nuit en moyenne. C’est une très bonne moyenne compte tenu des emplois du temps chargés auxquels ils se soumettent. Une durée équivalente au temps de sommeil de “monsieur et madame Tout-le-monde”.

L’idée ici n’est pas d’apprendre comment résister à l’envie de dormir. Car ce serait même mauvais pour votre santé et votre bien-être. Mais bien d’apprendre comment faire pour être toujours frais et disponible. Pour cela, il faut adopter un rythme de vie sain et développer un sommeil de qualité.

Et avoir un sommeil sain, cela commence par apprendre à se coucher avec l’esprit tranquille, apaisé, libéré de toute forme de stress. Difficile penseront certains. Et pourtant, c’est possible avec des habitudes simples à mettre en place. Notamment en pratiquant une activité sportive peu intensive mais permettant d’évacuer les toxines et se libérer l’esprit. Préparer mentalement ou par écrit la liste des choses importantes à faire le lendemain. Éviter les écrans, les smartphones et autres appareils dont le rétro-éclairage des écrans aura tendance à exciter l’activité cérébrale…

Cela peut sembler être des évidences, pourtant peu de monde met en pratique ces quelques conseils tous les soirs. Et des conseils, il en existe bien d’autres !

Mieux s'organiser pour mieux dormir
La qualité du sommeil, c’est aussi de bonnes habitudes à mettre en place et adopter un rythme régulier pour ne pas dérégler notre horloge interne.

Fatigue physique vs. fatigue morale

“Vous êtes fatigués !” – “On n’est pas fatigués !”

Vous connaissez peut-être ce cri de ralliement pour se motiver. Ce fameux cri très courant chez les sportifs ou en colonie de vacances, où l’animateur ou le coach crie : “Vous êtes fatigués !“. Et les enfants répondent en cœur : “On n’est pas fatigués !

Cela peut paraître enfantin, mais cela peut aider à se débarrasser du sentiment de fatigue. Encore une fois, l’idée n’est pas de résister au sommeil, mais de comprendre que la fatigue peut également être un état d’esprit.

Nous avons tous connu, dans nos familles, au travail, chez nos amis, une personne qui se plaignait toujours d’être fatigué. On sentait à leur attitude que la fatigue n’était pas forcément quelque chose de réelle mais davantage un état d’esprit, une façon d’être. Car pour ces personnes, avant d’être physique, la fatigue est surtout psychologique, morale. Et il est bien plus difficile de lutter contre une fatigue psychologique que physique.

En effet, vous pouvez avoir la sensation de manquer de sommeil. Mais si à ce paramètre vous ajoutez le fait d’avoir des états internes négatifs, et de basse énergie, cela aura un impact considérable sur le niveau de fatigue que vous percevrez mentalement. Et forcément, cela aura des répercussions sur votre niveau d’énergie physique.

Commencez avec des habitudes saines

En attendant, ce sur quoi vous pouvez facilement agir, c’est sur vos habitudes de sommeil. Ainsi, veillez à vous coucher et à vous réveiller à des heures régulières pour habituer votre organisme à ce rythme. L’horloge interne est quelque chose d’essentiel à prendre en compte. Veillez également à dormir sur une surface confortable (il est indispensable de bien choisir son matelas) et dans un environnement propice. Et n’hésitez pas à vous laisser aller à quelques micro-siestes de 2 à 10 minutes dans la journée.

Donc mettez en place ces habitudes saines, et prenez conscience de vos états internes si vous sentez que vous sombrez dans de la basse énergie. Car cette fatigue psychologique impactera votre niveau de créativité, de productivité, de concentration, votre bienveillance, votre capacité d’analyse, à prendre du recul…

Votre niveau de fatigue impacte votre capacité à réussir

Prendre conscience de son niveau de fatigue, c’est se donner les moyens d’agir.

Et vos moyens ne sont pas nombreux mais sont simples et efficaces. Votre fatigue est seulement physique, votre corps est fatigué ? Alors dormez, faites quelques siestes réparatrices.

Cependant, si votre fatigue est psychologique, cela vous demandera plus de temps. Car il est difficile de se programmer intellectuellement à agir contre la fatigue surtout si celle-ci est morale. Mais la clé repose dans votre capacité à vous motiver. Et pour développer votre niveau de motivation, vous devez trouver le moyen d’aimer ce que vous avez à faire. Donc à mettre en lumière des états internes positifs.

En trouvant ce que vous aimez dans vos tâches à réaliser au moment où vous détectez cette fatigue morale, vous réussirez à vous mettre dans un état d’esprit positif. Puis, par effet domino, vous boosterez votre niveau d’énergie. Et comme par magie, vous vous sentirez tout à coup prêt à foncer.

Ainsi, comme je le dis souvent, la clé de la réussite se trouve généralement non pas dans la réactivité (réagir à une émotion, à un ressenti, à un phénomène externe), mais bien dans la proactivité, cette capacité à mettre en place les actions qui vous permettront de vous reconnecter à ce qui est important pour vous. Ici, en mettant en place cette méthode, vous saurez comment prévenir le sentiment de fatigue, notamment morale. Vous redevenez maître de votre corps et de votre esprit.

Et vous, que faites-vous lorsque vous sentez la fatigue vous gagner ? Donnez-moi vos meilleures astuces dans les commentaires. Je me ferai un plaisir d’y répondre.

Partagez l'article

18 réflexions sur “Comment bien dormir vous aide à réussir”

  1. Super ton article, Jung ! Personnellement je suis une grosse dormeuse, il me faudrait au moins 8h pour me sentir reposée mais j’ai souvent de la peine à me coucher, trop occupée 😉 Par contre, je me suis fait une petite routine lecture dans mon lit qui me permet de me détendre et de m’endormir dans problème !

    1. Jung - Coach en ligne

      Oui, j’ai aussi une grosse dormeuse à la maison ^^ Il lui faut entre 9 et 11h de sommeil pour vraiment avoir l’impression d’avoir récupéré. Je connais d’autres personnes qui ne dorment que 5h. Nous sommes tous différents les uns des autres. Mais dans notre société, nous aimons bien faire des moyennes notamment en concernant le nombre d’heures de sommeil.
      Moi aussi, j’ai une routine lecture, ça m’aide à trouver le sommeil ! Le problème, c’est que le lendemain je ne me souviens plus de ce que j’ai lu…

  2. Très bon article ! J’aime beaucoup ce que tu dis : “apprendre comment faire pour être toujours frais et disponible”. Je pense que je vais m’accorder plus de pauses et faire une sieste de 2 à 10 minutes dans la journée comme tu le suggères 🙂

    1. Jung - Coach en ligne

      Merci Sophie 😉
      Personnellement, je suis un adepte des micro-siestes. Et ça me donne énormément de peps pour reprendre ma journée encore plus productif et créatif.

  3. Bonjour Jung,
    Merci pour ton article sur le sommeil.
    C’est un sujet qui me tient à cœur car il nous concerne tous et bien souvent, on est nombreux à se prendre la tête parce qu’on a sois pas bien dormi ou que l’on pense que l’on a pas assez dormi.
    Enfin bref sujet prise de tête, on l’on aimera temps avoir les réponses sur notre fonctionnement et pourtant ce n’est pas le cas, on doit faire avec.
    Bon je me suis un peu embarqué dans un autre sujet sur le sommeil, mais j’ai vu l’opportunité de raconter ça en lisant ton article.

    1. Jung - Coach en ligne

      Merci Gabriel pour ton commentaire !
      J’aime bien quand tu t’embarques dans d’autres sujets car c’est toujours très pertinent 😉
      Au plaisir de discuter de ce sujet avec toi.

  4. Dormir 💤 J’adooore dormir! J’accorde beaucoup d’importance à mon sommeil. Si je dois vraiment résister, je fais en sorte d’avoir froid ou je mange mais vraiment j’évite au maximum de ne pas suivre mon rythme et mon besoin de sommeil ! Trop important pour préformer comme tu le dis très bien. Merci pour ton article!

    1. Jung - Coach en ligne

      Moi aussi j’adore dormir, je suis une vraie marmotte !
      Mais j’aime aussi cette sensation de calme lorsque je me lève très tôt le matin pour mon Miracle Morning.
      Et, comme tu le dis, il faut suivre son rythme. Apprendre à écouter son corps et à céder à ses besoins (à ne pas confondre avec ses envies).

  5. Malheureusement j’ai un sommeil très légé, et lorsque je dors mal, cela se ressent toute la journée, j’ai l’impression de vivre dans le brouillard.
    J’ai donc mis au point des techniques pour essayer de mieux dormir le plus souvent possible.

    1. Jung - Coach en ligne

      Et comment fonctionnent ces techniques ? Tu sens une réelle différence ? Je suis très curieux de savoir quels sont ces techniques car si elles apportent de bons résultats, cela pourrait aider de nombreuses personnes qui, comme toi, ont le sommeil très léger.
      Merci en tout cas pour ton commentaire.

      1. Déjà, il m’est préférable de dormir le plus tôt possible (et si possible le plus régulièrement possible), car j’ai remarqué que les heures de début de nuit permettent de récupérer bien mieux que si je me couche tard. Ensuite pour éviter de penser, je lis. C’est tout bête, mais cela permet de s’endormir sans penser à sa journée. Quand j’ai une insomnie, surtout je me lève, et j’attends 2h avant de me recoucher. Je m’occupe pendant ces deux heures et surtout je ne tourne pas en rond. Quand quelque choses me réveille et me préoccupe, et bien, si je peux le faire tout de suite (rédiger un courrier, faire quelque chose d’important, etc.) je le fais (même s’il est 2h du matin), cela me permet ensuite 2h plus tard de pouvoir redormir l’esprit plus léger. voilà en gros, je suis sur qu’il y a d’autres choses que je ne pense pas là tout de suite, mais ce sont les principales.

        1. Jung - Coach en ligne

          Excellente méthode qui consiste à se libérer l’esprit de ce qui peut être source de stress ou de réflexion active, alors que nous souhaiterions trouver le sommeil. Faire les choses tout de suite si l’on en a la possibilité.
          Comme toi, il m’arrive souvent de préférer me lever pour effectuer une tâche qui occupe mes pensées et m’empêche de dormir. J’appelle ça “s’enlever le mal de crâne” ^^

  6. Bonjour Jung,
    Ne pas dormir assez revient à avoir un niveau de vigilance et de reflexe équivalent à quand on a bu quelques verres. Le pire de cela, c’est que bien souvent on n’a pas pleinement conscience à quel point nos capacités de réaction et concentration sont impactées.
    “En ne dormant que 5 à 6 heures, on double le risque d’avoir un accident, comme une personne avec un taux d’alcoolémie de 0,8 g”
    “En France, selon le bilan de l’accidentalité de l’année 2015, « dans presque un accident mortel sur quatre (24 %), l’un des conducteurs était victime de “somnolence” ou de “fatigue”». Une estimation a minima… puisque basée sur les survivants.”
    http://sante.lefigaro.fr/article/conduire-fatigue-revient-a-conduire-en-etat-d-ebriete/
    J’ai beaucoup aimé ton article et je me suis dit que tu trouverais l’article ci-dessus intéressant. Celui-ci appuie bien tes propos à savoir être vigilent avec son besoin de sommeil.

    Très bonne soirée
    Johann

    1. Jung - Coach en ligne

      Merci Johann pour l’article que tu partages.
      En effet, je n’ai pas parlé de ce point là dans mon article, mais la vigilance est fortement impacté par la qualité de notre sommeil.
      Merci de le rappeler car, comme tu le soulignes, c’est parfois vital d’être vigilant.

  7. bonjour Jung, j’écoute mon corps et ne résiste jamais à l’appel du Sommeil qui m’assomme! Il m’arrive de ne pas trouver le sommeil, si j’ai une fatigue psychologique et je cogite, mon sommeil sera de piètre qualité si bien que je vais dormir très peu. Au petit matin , j’aurai pris du recul. Merci pour tes conseils.

    1. Jung - Coach en ligne

      Il est clair que la qualité du sommeil réside dans les conditions dans lesquelles on s’endort. S’endormir en cogitant ou s’endormir de mauvaise humeur, cela de présage pas une nuit récupératrice.
      Merci à toi en tout cas pour ton commentaire 😉

    1. Jung - Coach en ligne

      Hello,
      Yes thats exactly it. You have to be aware of these signs of fatigue. This allows you to find solutions to improve the quality of your sleep.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​BONUS GRATUIT I ​​Téléchargez votre e-book en

%d blogueurs aiment cette page :