Tenir ses résolutions comme chaque année
Blog

Bonnes résolutions [épisode 3 sur 4] : Comment tenir ses résolutions ?

Tenir ses résolutions chaque année

Photo by Matthew Henry

Ça y est, l’heure est grave ! Le Jour de l’An approche, et nous sommes déjà à l’épisode 3 sur 4 ! Enfin, nous allons passer aux choses sérieuses. Sérieuses tout simplement parce que, jusqu’ici, nous avons vu deux choses : comment préparer le terrain avant de prendre nos bonnes résolutions, et comment ne pas échouer. Dans ce troisième article, nous allons enfin voir ensemble comment tenir ses résolutions !

Si jamais vous atterrissez par hasard sur cet article mais que vous souhaitez tout de même en comprendre toute la teneur, je vous encourage vivement à lire les deux premiers épisodes :

Si vous êtes à jour, alors accrochez vos ceintures, c’est parti pour un tour gratuit à la découverte des meilleures techniques qui vous permettront de tenir vos bonnes résolutions !

1 personne sur 5 tient ses résolutions sur le long terme

Tenir ses résolutions pour s’améliorer

Les résolutions, il y a deux grandes périodes durant lesquelles nous en prenons toujours. En septembre, juste après les vacances d’été. Et en janvier, à l’occasion de la nouvelle année. Pourquoi ? Parce que chacune de ces périodes est synonyme de nouveauté. Et la nouveauté, ça inspire. Mais ça génère également de l’espoir, de l’engouement, de la motivation. Ça donne envie de changer des choses, en mettre en place d’autres, tenter de se lancer dans ce que l’on n’a pas eu le courage de faire jusqu’à maintenant… Bref, cela donne envie de prendre des risques, sortir de sa zone de confort. On se sent pousser des ailes.

Cependant, il est également curieux de voir à quel point les résolutions se ressemblent, de manière générale. Pourquoi dis-je cela ? Constatez-le par vous-mêmes. Nous aspirons tous à prendre soin de notre santé, à pratiquer une activité sportive plus régulièrement, à se lancer dans une formation pour prétendre à un nouveau poste, à améliorer un trait de caractère qui nous a fait défaut jusqu’à maintenant. Mais le point commun de tout cela, c’est que nous aspirons tous, de manière générale, à une vie meilleure. Nous faisons tous ces choix pour nous améliorer.

Mais, si les résolutions sont si bonnes au départ, pourquoi n’arrivons-nous pas à les tenir ?

Après 3 mois, 1 personne sur 2 a abandonné

Une étude (cliquez ici), menée par une équipe de chercheurs pendant deux ans, a permis de suivre les comportements de personnes qui se sont engagées sur des résolutions de nouvelle année.

Cette étude a permis de montrer que 77 % des personnes suivies étaient parvenue à maintenir leurs résolutions au bout d’une semaine. Mais elles n’étaient plus que 64% au bout d’un mois. Et de seulement 50% au bout de 3 mois. A la fin de l’étude, donc de ces 2 années, seuls 19% d’entre elles avaient réussi à tenir leurs résolutions sur la période.

Alors comment être cette personne (sur 5 !) qui réussit à tenir ses engagements ? Quelles sont les méthodes à mettre en place ? Voici mes meilleurs conseils.

Mes 4 conseils pour tenir ses résolutions

1 – Tenir ses résolutions en progressant pas à pas

“Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas”


Lao Tseu

Si mes conseils sont justes, cela ne veut pas dire que vous allez forcément réussir à tenir vos résolutions. Les paramètres à prendre en compte sont très nombreux et, parfois, la volonté et la motivation peuvent tenir à pas grand chose. Pour ma part, il m’est déjà arrivé de ne pas réussir à tenir une résolution. Et j’ai un exemple parfait à vous donner.

La motivation ne suffit pas toujours

Une année, motivé par une envie profonde, je me suis engagé à écrire un roman de 500.000 signes minimum, en un an. Au moment où j’ai prononcé ma résolution, je ne me rendais pas compte de ce à quoi je m’engageais.

Et en effet, j’ai très vite déchanté…

Car écrire un roman demande du temps, beaucoup de temps. Mais également beaucoup de réflexion, et de nombreuses retouches et séances de réécriture. Et, pour l’écriture d’un roman comme pour tout autre projet, la motivation a des hauts et des bas.

Un an plus tard, j’avais changé trois fois de sujet. Et du sujet définitif, je n’en avais écrit que 75.000 signes, soit à peine 15% de mon objectif initial…

Procédez par étapes plus petites

Lorsque je me suis rendu compte que je n’arriverai pas à tenir ma résolution, j’ai décidé de revoir ma méthode. J’ai décidé de garder en point de mire ce même objectif, mais de me concentrer sur des durées plus courtes.

J’ai alors fait mes petits calculs. Un roman, c’est en moyenne 500.000 signes. Si j’écris 250 jours dans l’année (5 jours par semaine), cela représente 2.000 signes par jour. En gros, c’est la taille d’un article de presse. C’est à peine une page Word en police “Times New Roman”, taille 12… Bref, rien d’insurmontable à première vue. En tant que journaliste de métier, j’étais habitué à “pondre” sans difficulté entre 7.000 à 10.000 signes par jour. Cette manière d’envisager cet exercice me permettait de voir l’objectif de manière plus précise..

Ce mini-objectif devait m’amener jusqu’à un objectif plus gros : rédiger 10.000 signes par semaine. Ainsi, s’il m’arrivait d’écrire moins pendant une semaine, je pouvais plus facilement réajuster la semaine suivante.

Cet objectif hebdomadaire m’amenait sur un objectif mensuel de 40 à 45.000 signes. Grâce à ce procédé par petites étapes, par petits pas, chaque semaine, chaque mois, était une petite victoire. J’avais la sensation agréable d’avancer dans mon projet d’écriture !

Ma résolution de départ aurait donc dû être : “Rédiger 2.000 signes par jour en vue d’écrire un roman”. La tâche semble en effet moins insurmontable ainsi. Mais au final, le résultat reste le même : écrire un roman en un an.

2 – Obligez-vous à tenir au moins 2 mois !

Ce n’est pas moi qui le dit, c’est la science. Pour changer une habitude ou en mettre en place une nouvelle, il faut compter au moins 2 mois ! Plus précisément, une étude scientifique a même établi une moyenne qui s’élève à 66 jours.

S’il s’agit d’une habitude qui vous plaît ou dont l’objectif vous motive, il y a de fortes chances pour que vous soyez dans cette moyenne. Voire même que vous réussissiez à établir cette nouvelle habitude en moins de temps.

Alors pourquoi ne décideriez-vous pas de prendre une résolution sur deux mois plutôt qu’une année complète ? Concernant mon projet de roman, ma résolution aurait pu être : “Je décide de créer la nouvelle habitude d’écrire 2.000 signes par jour pendant deux mois.” Au troisième mois, cette habitude étant ancrée, je n’aurais même pas eu besoin de décider de poursuivre mon effort.

3 – Visualisez-vous une fois votre résolution tenue et votre objectif atteint

Placez un enfant de 4 ans dans une pièce avec, devant lui, sa friandise préférée. Ne lui donnez que la consigne suivante : “Tu peux manger cette friandise tout de suite ou attendre que je revienne dans 5 minutes pour en avoir deux”. Sortez de la pièce et refermez la porte afin laisser l’enfant seul.

Cette étude a été réalisée dans les années 70 par le psychologue Walter Mischel auprès de plusieurs bambins. Au terme de cette petite expérience, 3 enfants sur 10 ont réussi à résister à la tentation du plaisir immédiat de la friandise.

Un résultat significatif qui met en évidence la faculté que nous avons de sous-évaluer une satisfaction à venir, au dépens d’une satisfaction immédiate. Et c’est justement la clé de la réussite pour tenir une résolution. Il faut réussir à imaginer le “nous” futur, celui qui aura réussi à tenir sa résolution, à atteindre son objectif.

Pour cela, la visualisation est un puissant outil. Il vous permet en effet d’atteindre un degré de certitude particulièrement élevé. Une pratique régulière de la visualisation pour un objectif donné vous permettra d’obtenir d’exceptionnels résultats.

4 – Prenez des résolutions qui ont du sens pour vous

Partez du principe que si vos résolutions de cette année sont les mêmes que l’année précédentes, c’est qu’elles ne sont peut-être pas les bonnes. Posez-vous les bonnes questions. Pourquoi n’avez-vous pas réussi l’année précédente ? Pourquoi pensez-vous pouvoir réussir cette année ? Quels ajustements devez-vous réaliser pour optimiser vos chances d’atteindre votre objectif ?

Il se peut également que cette résolution ne vous parle pas. Si c’est le cas, c’est peut-être parce que vous vous êtes laissé influencer par des personnes de votre entourage. Ce n’est pas toujours un mauvais point. Mais cela mérite d’être prise en compte. Car une résolution qui n’est pas née de votre volonté ne répond peut-être pas à vos valeurs personnelles, comme évoqué dans l’épisode 1. N’oubliez pas que pour tenir une résolution, vous devez croire en elle.

Bref, voilà, vous savez tout ! Avec ces conseils à mettre en pratique dès aujourd’hui, vous avez les clés pour tenir toutes vos résolutions. Et si vous souhaitez aller encore plus loin, je vous encourage à vous rendre sur le blog de mon ami Frédéric Bar, véritable analyste de la réussite. Vous y trouverez des conseils d’expert pour exploser tous vos objectifs !

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas non plus à me le dire dans les commentaires.

Partagez l'article
  • 8
    Partages

2 Comments

  • Gabriel

    Salut Jung,
    Merci pour cet article très intéressant ce qui m’a particulièrement plus c’est l’exemple avec le bonbon et les enfants qui 3 / 10 arrive à tenir cinq minutes pour avoir un deuxième bonbon je suis étonné que le chiffre soit si peu élevé j’aurais pensé qu’un enfant tiendrai plus longtemps.
    Ma question est la suivante sachant que 3 enfants sur 10 arrivent à tenir. Comment ça se fait que le résultat soit différent pour un adulte?
    En effet si tu prends ma thématiques qui est le régime. Le résultat est bien plus mauvais puisque bien souvent les gens après avoir fait un régime ne tiennent pas et reprennent leur poids de départ.
    Pourquoi le résultat varie suivant les thématiques?
    as-tu une réponse à m’apporter?

    • Jung - Coach en ligne

      Bonjour Gabriel,
      En effet, l’expérience sur les enfants est très parlante. Cependant, pour les adultes dans ton exemple des régimes, je ne suis pas certain que les résultats soient très éloignés de celui des enfants. En effet, je ne pense pas que plus de 30% des adultes arrivent à tenir un régime. Donc finalement, je pense que l’on retrouve à peu près la même problématique, les mêmes résultats. Il faudrait que je prenne le temps de trouver des chiffres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​BONUS GRATUIT I ​​Téléchargez votre e-book en