Art de débattre avec bienveillance

[VIDÉO 📹] 4 étapes simples pour débattre avec bienveillance

Aujourd’hui, je vous invite à découvrir une nouvelle vidéo qui fera une vrai différence dans vos échanges de point de vue. Voici comment, en 4 étapes simples, vous pouvez apprendre à maîtriser l’art de débattre. Ou, comme j’aime le dire, “le débat bienveillant”.

En effet, pourquoi monter dans les tours lorsque notre point de vue n’est pas partagé par l’autre ? Car, bien souvent, ce qui cause problème, ce n’est pas que l’autre ait un point de vue différent. Mais le fait qu’il ne comprenne pas le nôtre.

Grâce à ces 4 étapes, vous allez apprendre comment offrir un espace de parole à votre interlocuteur en lui permettant d’être mieux compris. Et ce dans le but de mieux pouvoir apporter votre point de vue ensuite.

Retranscription de la vidéo :

L’art de débattre, c’est choisir un échange de qualité

Comment vous sentez-vous lorsque vous sortez victorieux d’un débat ?
Oui, comment est-ce que vous vous sentez lorsqu’à la fin de ce débat, vous vous rendez compte que vous avez réussi à démonter complètement tous les arguments de votre interlocuteur ?
Comment est-ce que vous vous sentez lorsque vous voyez la personne devant vous baisser la tête, se courber, et tout simplement vous dire : “Ok, c’est bon, t’as gagné, j’ai plus d’argument, je te laisse le dernier mot”.
Comment est-ce que vous vous sentez dans cette situation ?

Salut à tous, c’est Jung du blog Atteindre mes Objectifs .Com. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis coach PNL. J’aide et j’accompagne les gens à prendre conscience et à développer leurs talents et leurs potentiels dans le but d’atteindre tous leurs objectifs de vie.

Aujourd’hui, je voudrais vous parler de cette qualité de débat, cette qualité de communication qui, je trouve, a vraiment perdu de sa qualité justement, depuis plusieurs années. Parce que les gens cherchent absolument à avoir toujours raison. Quoi qu’il arrive, les gens cherchent à avoir raison. Donc là, je généralise bien sûr. Mais on va dire que c’est une tendance.

Et vous allez comprendre pourquoi est-ce qu’il est important aujourd’hui de redéfinir le débat complètement différemment. Vous allez comprendre, grâce à quelques astuces que je vais vous donner pourquoi est-ce qu’il est important d’apprendre à accueillir l’opinion de l’autre. Pour mieux lui faire accepter également, lui faire adopter finalement, votre point de vue.

Comprendre la vision du monde de l’autre

Le but n’est pas de faire comprendre à l’autre que vous avez raison et que lui a tort. Le but est de faire comprendre à la personne :

“Je comprends pourquoi tu penses ça. Maintenant je te demande de comprendre pourquoi moi je pense ça.”

Vous allez voir que vous allez enrichir le niveau de votre débat. Vous allez élever le niveau de votre débat. Et vous allez vraiment enrichir la qualité de vos échanges. Parce que, en acceptant l’opinion de l’autre, vous élargissez vos perspectives. Vous acceptez que, finalement, son point de vue on peut le comprendre. Parce que sa vision du monde est ainsi, ses croyances sont ainsi, ses valeurs sont ainsi, ses expériences sont ainsi. Et tout ça réuni, ça fait qu’aujourd’hui il a cette opinion sur ce sujet bien précis.

Mais ça fonctionne pour vous aussi. La personne qui est en face de vous n’a pas les mêmes expériences, n’a pas les mêmes vécues, ne côtoie pas les mêmes personnes, n’a pas les mêmes croyances, n’a pas les mêmes valeurs. Et donc n’aura pas forcément la même vision, le même avis, la même opinion sur le sujet en question.

Mais si vous comprenez que, grâce à tout ça, c’est tout ça qui a forgé votre point de vue, votre opinion, vous pourrez comprendre pourquoi est-ce que la personne qui est en face de vous comprend ou pense ainsi. Vous voyez un petit peu la différence ? Ca veut dire que là, vous allez accueillir.

La méthode en 4 étapes pour débattre intelligemment

1 – Accueillir et écouter le point de vue de votre interlocuteur

Donc la première des choses qu’il est important de faire, c’est d’accueillir.

Pour accueillir l’opinion de l’autre, il faut d’abord écouter l’opinion de l’autre. Aujourd’hui si je vous dis ça, c’est parce qu’il y a très peu de gens qui écoutent l’opinion des autres. Aujourd’hui, les personnes ont tendance à ne plus forcément écouter le point de vue de l’autre. Ca veut dire que vous allez avoir quelqu’un qui va vous dire : “Moi je pense A“. Et l’autre personne : “Bah non, c’est pas A, c’est B !“. Et : “Ah non, c’est A !“. Enfin : “Mais non, c’est B !“.

Vous voyez, ça va tourner en rond. Comme pour un combat de boxe. Il va y avoir des droites, des gauches, des revers, des crochets. Et à la fin, il y en a un qui va dire : “Ok c’est bon, tu as le dernier mot, je te le laisse, tu as gagné.

Et au final qu’est-ce qui sera ressorti de cette discussion ? Vous aurez toujours les mêmes points de vue parce que l’autre aura juste courbé l’échine. Parce qu’il aura juste décidé d’arrêter cette discussion. Mais au final, vous ne lui aurez pas permis d’élargir ses perspectives. Permis d’élargir finalement son niveau de compréhension parce que vous n’aurez pas réussi à l’amener à comprendre ce qui vous amène vous, à penser ainsi.

Donc la première des choses, c’est d’écouter.

2 – Reformuler les propos de votre interlocuteur

Rester objectif

La deuxième des choses, c’est de reformuler. Ça, c’est super important de reformuler. Mais de reformuler de manière objective. Ce n’est pas de reformuler avec sarcasme du genre : “Ah ouais alors en gros pour toi, c’est ça, tout le monde est comme ça !“.

Non, l’idée c’est vraiment de reformuler dans le but de faire entendre à la personne que vous avez en face de vous que vous cherchez à comprendre son point de vue.

Donc si par exemple la personne vous dit : “Aujourd’hui, moi je trouve que tout le monde est comme ça“, et bien vous répétez en reformulant. Vous dites : “Donc si je comprends bien ton point de vue, c’est que aujourd’hui tu considères que tout le monde est comme ça, c’est bien ça ?

L’outil magique

Et là il va se passer quelque chose de magique. C’est que la personne en face de vous va vous dire : “Oui, c’est ça.

C’est ce qu’on appelle un “Oui” physiologique. Le “Oui” physiologique, c’est le “Oui ce que tu dis, c’est exactement ce que je pense.” Et ce “Oui” là est très important pour préparer le terrain pour vous permettre, à vous, de présenter ensuite votre point de vue et de le faire accepter à l’autre personne.

3 – Demandez de la précision à votre interlocuteur

Ainsi, essayez d’obtenir dans votre débat le maximum de “Oui” physiologiques. Donc posez des questions. Essayez vraiment d’affiner votre compréhension du point de vue de l’autre. N’ayez pas peur de passer pour un imbécile en lui posant des questions.

En lui disant : “Est-ce que tu pourrais juste être un tout petit peu plus précis sur ce que tu es en train de me dire ? Quand tu me dis que tout le monde est comme ça, est-ce que tu veux dire que tout le monde est comme ça ?“. Réponse : “Non par forcément tout le monde. Je veux dire qu’il y a des gens qui sont comme ça et il y a des gens qui le sont un peu moins.” Puis reformulez : “Ah oui donc ce que tu es en train de me dire, c’est qu’il y a des gens qui sont comme ça, et il y a des gens qui sont un peu moins comme ça.” Réponse : “Oui, c’est ça que je suis en train de te dire.

Et là vous venez d’obtenir un deuxième “Oui” physiologique.

Donc n’ayez pas peur de passer du temps à essayer vraiment de comprendre et d’accueillir le point de vue de l’autre. Là vous marquerez des points. Et vous verrez que le terrain sera beaucoup plus paisible pour que vous puissiez présenter votre point de vue par la suite.

4 – Résumez le point de vue de votre interlocuteur

Et une fois que la discussion s’est bien passée, que vous avez complètement saisi le point de vue, vous pouvez résumer : “Alors donc, de ce que je comprends de ce que tu m’as dit, il y a des gens qui pensent comme ça, pas tout le monde, c’est bien ça ?” Réponse de votre interlocuteur : “Oui, c’est ça.

Ainsi, vous pouvez alors lui proposer votre avis. “Bon, est-ce que tu peux me permettre maintenant de te présenter mon point de vue par rapport à cette question ?” Sa réponse : “Oui, bien sûr.

Et là, vous voyez, la personne naturellement va s’ouvrir à votre point de vue. C’est très rare je pense, si vous tombez sur une personne qui vous dit : “Non, je n’ai pas envie d’entendre ton point de vue.” Dans ce cas, ça ne sert à rien de discuter. Et le débat de toutes façons, aurait été amené à être stérile. Même si vous aviez décidé de vous lancer dans un débat véhément du genre : “Non, tu as tort ! Non, c’est pas comme ça !

Donc, vous voyez, en fait, juste cette méthode vous permet de savoir si le débat avec la personne que vous avez en face de vous peut être de qualité ou non.

Essayez cette méthode, et constatez la différence

Que gagnez-vous à débattre sans bienveillance ?

Donc essayez vraiment de mettre en place ça parce que, au final, pensez à une chose : si vous entrez dans un débat véhément, où c’est A contre B, et c’est rien d’autre, et c’est A qui a raison, et c’est pas B ! Au final, soit vous avez tort et à vos yeux vous êtes perdants. Soit vous avez raison et vous écrasez complètement la personne que vous avez en face de vous. Vous écrasez tous ses arguments Et au final, la personne en face de vous va s’écraser, va complètement s’aplatir et va vous dire : “Ok, c’est bon. Tu as raison.

Mais qu’est-ce que vous aurez retenu de cette expérience où vous avez eu raison ? C’est que vous aurez complètement démonté la personne en face de vous. Vous l’aurez même certainement rabaissée. Elle se sentira peut-être moins confiante. Elle se sentira nulle, idiote d’avoir pensé comme ça. Et vous, finalement, vous aurez le sentiment d’une fierté à court terme parce que, juste après (si vous regardez mes vidéos c’est que vous n’avez pas un mauvais fond), sur le long terme en revenant sur cette discussions, vous vous direz : “J’y suis peut-être allé un peu fort.

Sans bienveillance, vous êtes perdant

Et puis même, vous allez peut-être vous rendre compte que cette personne, au final, n’a pas adhéré du tout à votre point de vue. Vous vous rendrez compte en fait qu’elle a juste accepté de vous laisser gagner. Donc au final vous n’aurez pas gagné. Vous serez perdant.

En conclusion

Donc, retenez ces quelques conseils. Ecoutez la personne. Reformulez pour obtenir ce qu’on appelle des “Oui” physiologiques. Résumez son point de vue complet. N’hésitez pas, avant de résumer, à lui demander le plus de précisions possibles. Et, à la fin, une fois que vous sentez que le terrain est vraiment propice, présentez votre point de vue. De manière bienveillante, sans imposer votre point de vue. Parce que, encore une fois, comprenez que le point de vue des uns et des autres – et vous n’y faites pas exception – est créé par vos expériences, par votre vécu, par votre vision du monde, par vos valeurs, par vos croyances. Et que si votre point de vue est vrai pour vous, le point de vue de votre interlocuteur est vrai pour lui.

Une fois que vous avez saisi ça, vous verrez que vous passerez dans une manière de débattre et d’argumenter beaucoup plus élevée. Vous atteindrez une dimension totalement différente.

Voilà, j’espère que cette vidéo vous aura inspiré. Et que ces quelques petits conseils vous aideront à y voir plus clair.

Si vous aimez ces vidéos, comme je vous le dis toujours, n’hésitez à vous abonner, faites le tout de suite même. Et je vous encourage, à activer également la petite cloche pour obtenir toutes les notifications et être tenu au courant de toutes les prochaines vidéos à sortir.

Et puis, comme je vous le dis toujours, fixez vous des objectifs à atteindre,
visez très haut !

Et soyez les Bâtisseurs de votre succès !

A très bientôt les amis !

Pour vous abonner à la chaîne : cliquez ici
Pour retrouver les retranscriptions des vidéos : cliquez ici

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

6 réflexions sur “[VIDÉO 📹] 4 étapes simples pour débattre avec bienveillance”

  1. Merci pour cette vision, pour cette angle de vue. Ton analyse est fort juste, mais nous ne sommes pas tous égaux face à l’orgueil… Car selon moi ce trait de caractère vient aussi brouiller les cartes. Comme tu le dis fort justement peu de personnes écoutent (trop sures d’elles).

    1. Jung - Coach en ligne

      Oui, tu as raison, l’orgueil tient une grande place en effet et, comme tu le soulignes si bien, nous ne sommes pas tous égaux face à cela. Ainsi, ce travail sur soi peut prendre plus ou moins de temps, il faut juste en avoir conscience.

  2. Très bon article facile à lire ! C’est en quelques sortes la différence entre être intelligent et avoir raison ! L’essentiel est que la personne écoute un autre point de vue et c’est la meilleure manière qu’elle y réfléchisse.

    1. Jung - Coach en ligne

      Oui, on pourrait tout à fait dire cela pour simplifier. Avoir l’intelligence de penser que le point de vue de l’autre mérite d’être entendu et considéré et que notre point de vue peut venir enrichir celui de l’autre. Ainsi, c’est du gagnant-gagnant.

  3. Bien sûr je suis tout à fait d’accord avec cette méthode car elle permet à l’interlocuteur de sentir qu’il est compris ou tout du moins que son avis est entendu
    Alors que si on prend le contrepied directement la personne va se sentir presque dénigrée dans ses convictions
    Cela reste néanmoins un entraînement à faire
    Mais amusant à tester 😊

    1. Jung - Coach en ligne

      Oui, il faut pratiquer pour que cela devienne naturel. Et même après beaucoup de pratique, cela reste difficile lorsque l’émotionnel s’en mêle. C’est pourquoi, sur un sujet identique, une discussion de couple prendra des proportions plus importantes qu’une discussion entre deux inconnus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BONUS GRATUIT I Demandez-le maintenant !

%d blogueurs aiment cette page :