cartables à l'école

12 choses que l’école ne vous apprend pas

Nous vivons aujourd’hui dans une société où celui qui possède la connaissance possède la toute puissance. Et ces personnes en sont conscientes et imposent généralement leur pouvoir sur nous. Vous devez certainement savoir de quoi je veux parler. Je veux parler de ce médecin tout puissant qui vous explique pourquoi vous devez accepter tel traitement de choc sans poser de question. Cette banquière toute puissante qui vous explique que vous devez accepter de payer ces pénalités sans poser de question. Cet enseignant à l’école qui vous oblige à ingurgiter des connaissances sans poser de question.

Bien entendu, je ne cherche pas à faire de généralités, n’en déplaise d’ailleurs à mes amis médecins, banquiers ou enseignants. Mais à faire ressortir des tendances, des situations qui parlent à beaucoup de monde.

Pour ne prendre que l’exemple de l’école, il est nécessaire de bien comprendre que ce n’est pas elle, ni les enseignants ou les livres scolaires, qui vous apprendront la vie. L’école n’investira jamais sur vous. En revanche, la société vous oblige à penser que vous devez investir dans l’école pour réussir.

Or, il y a une multitude de choses que l’école ne vous dit pas. Notamment que vous avez toutes et tous des talents et que vous avez le droit de les développer. Vous avez toutes et tous des compétences. Et vous avez toutes et tous le droit d’être vous-mêmes et de construire la vie à laquelle vous prétendez.

Apprendre à l'école
Que vous ont réellement enseigné vos livres, vos cahiers, vos diplômes ? Photo by Shopify Partners

Les 4 points faibles de l’école

L’école ne vous garantit pas le bonheur

Attention, je ne dis pas que l’école n’a pas son utilité. Il y a des notions, des bases à maîtriser pour ensuite pouvoir se spécialiser en fonction de ses compétences. Il est en effet important de connaître les mécanismes de la grammaire ou du calcul pour comprendre la langue française et les mathématiques. Cependant, le système scolaire d’aujourd’hui n’est pas fait pour vous aider à vous construire une vie de rêve.

En effet, l’école n’enseigne pas aux jeunes enfants à devenir responsables de leur avenir. On leur impose un cursus d’apprentissage commun durant lequel ils devront ingurgiter un programme qu’ils n’ont pas choisi. Et tout cela sans possibilité de critiquer ou remettre en question les connaissances qu’on leur impose. Bref, on n’apprend pas à aimer ce que l’on fait. On apprend à accepter sans remettre en question, et sans tirer de satisfaction particulière.

Or, sans sentiment de satisfaction, tout apprentissage , tout développement, se fait sans motivation. Il serait pourtant tellement plus efficace d’expliquer aux enfants pourquoi il est important d’apprendre. En effet, il est plus facile d’apprendre lorsqu’on le veut que lorsqu’on y est contraint.

L’école ne révèle pas vos talents

En développement personnel, l’on part du principe que les talents ne sont pas innés. Vos talents sont issus de vos passions, mais également de la motivation et du temps que vous leurs consacrez. Ainsi, Zidane n’est pas né avec le gène du footballeur. Il s’est passionné pour ce sport à un point tel qu’il y a consacré du temps, de la volonté et de la motivation.

Or, l’école ne vous permet pas de découvrir vos talents. Car elle vous enseigne des matières dites “générales” pour alimenter une culture dite “générale” qui sera la même pour tout le monde. Chacun apprend selon un programme décidé par des personnes qui y voient certainement un intérêt (cf les cours d’histoire – géographie, ou de français / littérature).

Pourtant, si le système scolaire se donnait la peine de vous laisser vous exprimer et vous épanouir selon vos centres d’intérêts, vous pourriez développer de véritables talents.

L’école ne tient pas compte de vous

Le système scolaire met l’accent sur la standardisation. Impossible d’apprendre à son propre rythme. Tout le monde doit avancer à la même vitesse, apprendre les mêmes choses, et être noté selon les mêmes critères. Le baccalauréat, le Graal pour une jeunesse en quête de réussite, n’est finalement qu’une sorte de label indiquant qu’un individu a suivi un enseignement bien précis.

Mais c’est ce même système scolaire qui exclut l’idée-même que chacun est unique. Pourtant, nous sommes tous différents et nos différences sont précieuses. Il est important d’en avoir conscience.

L’école ne détermine pas votre avenir

Si un élève de terminale scientifique devait devenir obligatoirement scientifique, cela se saurait. Idem pour les branches littéraire et éco-sociale. Cela ne signifie pas que ces études sont inintéressantes. En effet, cela montre seulement à quel point il est réducteur de catégoriser la population de l’enseignement général en seulement trois filières.

Cela se vérifie également après les études supérieures. En effet, combien de personnes ont obtenu un diplôme universitaire pour finalement choisir une voie professionnelle complètement différente ? Que de temps et d’argent gâché pour des études qui finalement ne serviront pas, n’est-ce pas ? Imaginez ce que vous auriez pu réaliser si vous aviez pu vous concentrer sur vos passions. Pensez à tout ce temps que vous auriez pu consacrer à développer vos talents dans ces passions ?

Mais le parcours scolaire ne donne ni la possibilité de le faire, ni les moyens d’y réfléchir.

Sur le chemin de l'école
Dès le plus jeune âge, l’école vous prend en main. Mais qu’avez-vous véritablement retenu de toutes ces années ? Photo by Matthew Hennry

Ce que l’école s’est bien passée de vous apprendre

L’esprit d’équipe, l’entraide, la solidarité

Vous a-t-on déjà appris à autoriser votre voisin à copier sur vous lorsqu’il peinait à répondre à une question pendant un contrôle ? A-t-on déjà récompensé quelqu’un pour avoir aidé un camarade à s’améliorer dans une matière ? Vous a-t-on même déjà appris à faire cela ?

Bien au contraire, l’école apprend la concurrence dès le plus jeune âge. Ne pas partager, ne pas copier, ne pas aider, sont les basiques d’un élève qui réussit seul. Car l’école apprend en effet à réussir seul pour être meilleur que ses camarades. C’est la malédiction des systèmes de notation qui ont pour conséquence de ne donner de l’intérêt à l’apprentissage que par le classement et la concurrence.

L’école apprend que copier c’est mal, que souffler les bonnes réponses c’est mal, que partager c’est mal. Et lorsque l’on arrive à l’âge adulte, que l’on sort enfin du système scolaire, on a vite fait de déchanter. Car, dans la vie réelle, aider les autres c’est primordial. C’est primordial de recevoir de l’aide des autres pour apprendre soi-même à aider les autres. C’est primordial d’apprendre à travailler en groupe.

La confiance en soi, l’estime de soi

Selon vous, le professeur représente-t-il la connaissance ou l’autorité ? Si vous avez répondu “l’autorité”, c’est qu’il y a un problème dans le système, vous ne croyez pas ? Cependant, cela vous a appris au moins une chose une fois arrivé dans la vie active : à craindre l’autorité de tout supérieur hiérarchique, forme d’autorité quelconque ou autre…

Je ne dis pas que cela est mal de respecter l’autorité. Bien au contraire, il faut savoir respecter l’autorité au même titre qu’il faut respecter n’importe qui sur cette terre. La crainte de l’autorité en revanche est néfaste. Elle est contre-productive. Car elle est synonyme de manque de confiance en soi, d’estime de soi.

Et, que vous le vouliez ou non, cela est né dès votre plus jeune âge… à l’école.

L’échec n’est pas une fin en soi

Le système scolaire est ainsi fait. Lorsque l’on a une mauvaise note à un contrôle, c’est un échec. Parce que le contrôle vient clore une leçon et qu’il annonce que l’on passe à la leçon suivante. Mais comment apprendre de son échec ? Comment tirer les bonnes leçons et ne plus reproduire les mêmes erreurs ?

Vous l’aurez compris, l’école ne vous l’apprend pas. Et si vous ratez votre examen de fin d’année, vous redoublez. Mais vous dit-on ce qui n’a pas fonctionné ? Vous aide-t-on à ne pas reproduire ces mêmes erreurs ? Vous apprend-on à en tirer des leçons qui seront bénéfiques pour vous aider à progresser ?

“L’échec scolaire” est d’ailleurs devenu un terme véritablement péjoratif. Mais à bien y regarder, doit-on juger le potentiel de quelqu’un sur une mauvaise note ? Pourtant, en n’apprenant pas aux enfants à accepter l’échec comme une source d’apprentissage, c’est les priver de leur potentiel.

Avoir des convictions et les affirmer

La conformité n’a jamais fait évoluer nos sociétés. C’est un fait !

Et pourtant, l’école est basée sur la conformité, sur l’uniformité. Cela a pour effet de tuer les convictions des uns et des autres. Cela a pour effet d’étouffer les potentiels.

Alors qu’il est bien plus épanouissant de défendre une idée à laquelle on croit. On apprend bien plus en défendant une conviction qu’en se pliant à des idées que l’on nous impose. Cela développe l’esprit d’analyse, l’esprit critique… la confiance en soi et l’estime de soi également (on y revient). Mais c’est peut-être bien ça le problème…

L'école de la vie
Ce n’est qu’une fois votre diplôme obtenu que vous allez enfin commencer à apprendre à vivre… Photo by Shopify Partners

Ce que l’école devrait vous enseigner

Apprendre à vous aimer, à vous accepter

Aujourd’hui, deux collégiens sur trois ne s’aiment pas. Or, l’amour de soi est l’une des clés du bonheur. C’est en effet une notion de base fondamentale pour être heureux et donner du sens à sa vie.

S’aimer pour ce que l’on est – ou ce que l’on n’est pas, c’est également apprendre à aimer les autres, son environnement, etc. En effet, lorsque l’on s’aime soi-même, il est plus facile de donner de l’amour à ses proches. C’est l’une des bases du développement personnel.

Ce que nous rayonnons vers l’extérieur est à l’image de ce que nous sommes à l’intérieur. Et l’école devrait apprendre à tous les enfants à s’aimer eux-mêmes et entre eux, à s’accepter.

Vivez et appréciez le moment présent

Cette notion peut paraître simple. Et pourtant personne ne nous l’apprend. Au contraire, on nous apprend à ingurgiter des connaissances sans savoir réellement si elles nous seront utiles plus tard. On nous apprend à préparer un avenir qui n’est pas forcément celui auquel nous rêvons, mais celui que l’école considère comme le plus approprié par rapport à nos résultats scolaires à un instant T.

Mais pendant tout ce temps, qui nous apprend à apprécier les petites joies du quotidien ? Qui nous apprend à être reconnaissant pour le moment présent et de profiter de chaque instant en pleine conscience ?

Pourtant, vivre le moment présent est une faculté innée chez les enfants. Mais le système scolaire nous apprend gentiment à l’évacuer de notre esprit pour nous imposer des facteurs d’inquiétude : les examens, les orientations, la concurrence, etc.

Pensez positivement et soyez heureux

Penser est quelque chose d’inné. Mais maîtriser ses pensées s’apprend. En effet, on a vite fait de se laisser envahir par des pensées négatives lorsque l’environnement et autres phénomènes extérieurs nous y encouragent.

Lorsque l’on est enfant, l’on n’a pas idée de la force de nos pensées et de la manière dont elles peuvent influencer notre vie.

Pour cela, l’école devrait nous apprendre à ne pas nous laisser polluer par les idées négatives et toxiques. Elle devrait nous expliquer à quel point nos pensées et nos croyances nous façonnent et l’impact qu’elles peuvent avoir sur notre vie lorsqu’elles sont positives.

Soyez aux commandes de votre vie

Ce n’est pas un scoop, le concept de l’école, au moins pour ne parler que de la France, se base sur la comparaison, sur la concurrence entre élèves. Le système de notation, les classements des élèves, et le fait que tout ceci est appliqué à la lettre par des professeurs représentant l’autorité, font que nous acceptons ce fonctionnement sans rechigner.

Au final, nous acceptons de n’apprendre que pour les notes et pour battre les autres. Nous n’apprenons pas parce que nous aimons apprendre, parce que cela nous passionne. Nous apprenons pour être congratulés par d’autres : nos professeurs, nos parents…

Pourtant, nous n’apprenons qu’une fois nos études terminées que la valeur d’une personne ne vient pas de ses diplômes. Elle réside dans ce que cette personne est véritablement au fond d’elle. Vos bulletins de notes ne vous aideront pas à trouver un emploi, obtenir une promotion ou vivre la vie de vos rêves.

Il est donc primordial d’apprendre pour vous, pour développer vos passions, pour vous épanouir dans ce que vous aimez. Ainsi, ce que vous apprendrez, vous le garderez à tout jamais. Et vous aurez ainsi entre vos mains les commandes de votre vie.

En conclusion

Vous l’aurez compris, l’école transmet des connaissances qu’aucun élève ne choisit, mais surtout, elle n’apprend pas la vie. Face aux difficultés et à la dureté de nos sociétés, elle n’apprend pas à être heureux, à trouver le bonheur. Elle enseigne comment entrer dans le moule et oublier le but ultime de la vie.

Cependant, il existe dans le monde de nouvelles façons d’éduquer les enfants dès le plus jeune âge. Des écoles voient le jour, prenant en compte les passions, les besoins et les intérêts de l’enfant. C’est le cas d’établissements comme en Inde, dans les quels les enfants ont des cours de bonheur, ou les établissements Montessori qui prônent une éducation à la liberté et à l’autonomie. Et les résultats sont bluffants ! Le niveau d’épanouissement et le taux de réussite de ces enfants dépasse largement celui des écoles conventionnelles.

Et vous ? Dites-moi dans les commentaires si vous aussi vous pensez que l’école ne vous a pas enseigné les notions les plus importantes de la vie.
Dites-moi aussi si vous avez aimé l’article et n’hésitez pas à le partager autour de vous.

Partagez l'article
  • 113
    Partages

24 réflexions sur “12 choses que l’école ne vous apprend pas”

  1. Bonjour,

    Super cet article ! L’école n’est vraiment pas fait pour tout le monde et pourtant… ils essayent de formater des personnalités individuelles alors que les thématiques que tu soulèves comme la confiance, l’estime de soi, être positif, apprendre à surmonter l’échec, l’éducation de la réussite, l’éducation financière, faire de chacun des être épanoui seraient tellement plus utile…

    1. Jung - Coach en ligne

      Oh que oui, ce serait tellement plus utile. De même, il serait tellement plus utile d’apprendre aux enfants pourquoi il est important d’apprendre, plutôt que de leur imposer un apprentissage sans leur en expliquer ni les raisons ni ce que cela pourra leur apporter par la suite.

      1. Bonjour et grand merci pour cet article de qualité
        Je suis enseignant et vous résumez les challenges auxquels nous faisons face pour réinventer et ré-enchanter l’école
        Bonne suite à vous et au plaisir de lire de futurs articles

        1. Jung - Coach en ligne

          J’imagine qu’en tant qu’enseignant au coeur du système, vous devez vous rendre compte bien plus que quiconque ce qui manque justement dans ce système. Et, difficile également de faire entendre votre voix. J’aime beaucoup la formule que vous utilisez : “ré-enchanter” l’école.

  2. Je partage complètement ton avis Jung. Après avoir quitté l’école j’ai hérité d’un dégoût profond pour la lecture et une peur bleue de l’échec. Bien heureusement j’ai trouvé le chemin du développement personnel qui m’a aidé à comprendre qu’il existe d’autres méthodes d’apprentissage, cela m’a complètement réconcilié avec la lecture et surtout la notion d’échec.
    Je suis maintenant passionnée de livres (chose que je n’aurais jamais imaginée 10 ans en arrière) et surtout le plus important, je considère l’erreur non plus comme quelque chose de mal qu’il faut éviter à tout prix, mais comme une occasion d’apprendre de nouvelles compétences, une étape du succès et de la progression pour devenir meilleur

    Quelqu’un a dit: ” Lire délivre ” et c’est incroyablement vrai

    1. Jung - Coach en ligne

      Merci Houria pour ton commentaire.
      En effet, c’est malheureux de voir les dégâts que peut provoquer l’école. Elle crée des frustrations, des complexes, des peurs… Mais n’apprend pas comment s’y confronter, comment y remédier.
      Les livres sont une porte ouverte vers la connaissance et vers le développement de soi. Il faudrait enseigner l’amour de la lecture, mais surtout expliquer en quoi est-ce que cela peut changer littéralement nos vies, en mieux !

  3. C’est vrai qu’il y a de plus en plus de personnes qui démontrent que l’école ne nous enseigne pas les bonnes choses mais pourtant rien ne bouge vraiment. Je pense qu’une discipline intéressante serait d’apprendre à apprendre les choses justement, plutot que de les subir. Ce serait bien d’enseigner que toute discipline commence par un apprentissage puis une mise en pratique pour finalement atteindre des résultats !

    1. Jung - Coach en ligne

      En effet, votre commentaire est très juste.
      Pour apprendre à apprendre, il faut d’abord faire comprendre pourquoi il est important d’apprendre. C’est seulement de cette manière que l’on peut saisir, même dès le plus jeune âge, l’importance de l’apprentissage.

  4. C’est foux a quel point tout se qui se trouve dans l’article c’est se qui se ressassent sans arrêt dans ma tête sa et l’injustice il manque tellement d’aide dans les écoles pour les personnes qui sont comme moi ayant de la difficulté à apprendre à la même vitesse que les autres et avec mais trouble d’apprentissage et tout c’est vraiment difficile je suis stressé 24 heures sur 24 et j’en souffre. De plus il y a tellement de professeurs qui sont pas fait pour enseignier et qui te mène la vie dure et se retienne pas pour faire des remarqué blessante a propos de tes difficulté scolaire ou autre devant toute la classe bref je vais arrêter mon commentaire là car si je désirais tout ce que je pense ça finirait plus

    1. Jung - Coach en ligne

      En effet, pas facile. L’école n’est malheureusement pas faite pour développer les talents et les potentiels de chacun de nous. L’école est faite pour installer en chacun de nous un programme commun, tout comme l’on installe un logiciel de base sur tous les ordinateurs.
      Sois fière d’être comme tu es. Sois consciente des progrès que tu peux faire. Sois consciente de tes envies, de tes objectifs, de tes rêves. Dans la vie, personne ne se souviendra des notes que tu as eues en maths ou en histoire-géo. Mais tout le monde se souviendra du bien que tu auras fait autour de toi. Et ça, ça ne s’apprend pas à l’école.

  5. Quand l’école est plus importante que les eleves, on donne la priorité à l’école et non aux élèves.Déjà très top au lycée, je me demandais sans cesse, qu’est-ce que l’école me permettrais d’avoir la vie que je veux?

  6. Je suis tellement d’accord…. Hélas ! Tellement de talents et de temps perdus dans un système qui ne donne pas les moyens de prendre soin de chacun … J’espère que les réflexions à ce sujet vont permettre au moins petit à petit d’en prendre conscience et de faire avancer les choses ! Je crois que pour cela, nous avons tous notre rôle à jouer et notre pierre à poser sur ce chemin 🙂 En tout cas , merci pour cet article 🙂

    1. Jung - Coach en ligne

      Oui c’est clair. Pour peu qu’on y passe un peu de temps à y réfléchir, on pourrait proposer un système scolaire mieux adapté aux besoins des enfants et des jeunes. Je ne dis pas qu’il faut tout jeter et tout recommencer. Mais il faudrait réserver du temps au développement personnel de l’enfant, par l’art, par le sport, par la méditation, et autres domaines de développement personnel.

  7. Très juste tout ça, Jung ! Je le vérifie chaque jour au contact des ados (la plupart dans une situation scolaire délicate) que je côtoie dans mon travail. Il faut vraiment la volonté d’enseignants inventifs et dévoués pour aider ces jeunes à s’épanouir malgré le système scolaire qui ne leur convient pas du tout…

    1. Jung - Coach en ligne

      Oui, beaucoup d’ados sont paumés car ils ne se reconnaissent pas dans l’éducation nationale, dans ces programmes qu’on veut leur faire ingurgiter.
      Comme tu le dis, il faut de l’inventivité, de la volonté, du dévouement, et j’ajouterai, de l’amour pour ce métier. Et heureusement, il y a beaucoup de professeurs et enseignants qui prennent conscience de cela.

  8. L’école effectivement n’enseigne pas tout cela, mais les êtres humains qui travaillent dans les écoles, oui, parfois. Certains enseignants ont encore à cœur de transmettre ces valeurs : estime de soi, respect de ses talents, pleine conscience… Dommage que l’Institution ne permette pas que cela devienne une norme.

    1. Jung - Coach en ligne

      Comme tu le soulignes, il faut saluer les enseignants qui se passionnent pour leur mission qui consiste à “transmettre”. Pour que cela devienne une norme, l’institution se doit d’évoluer.

  9. Présente ! Je fais partie de ces personnes qui ont un diplôme universitaire gratifiant (un master en architecture) mais je ne m’en suis jamais servie et je ne m’en servirai probablement jamais. J’avais trouvé ma passion et ma voie depuis l’âge de 13 ans (le dessin) mais par conformisme, par peur, pour réussir ma vie, etc, ma famille et la société m’ont poussé à faire de longues études pendant lesquelles je me suis profondément ennuyée. L’école ne m’a pas appris ma passion et m’a même freiné, et pourtant j’aimais aller à l’école quand j’étais plus jeune.

    J’espère sincèrement que le système changera pour mieux respecter le rythme et les envies de chacun, qu’il laissera tomber cette standardisation qui tue l’individualité et l’ambition de chacun. En tout cas, en attendant, j’ai choisi l’instruction en famille pour mes enfants !

    1. Jung - Coach en ligne

      Oui, tout comme toi, j’ai suivi un cursus qui faisait plaisir (en tout cas c’est ce que j’ai toujours cru) à mes parents, à ma famille.
      La pression familiale est parfois très lourde à supporter pour les jeunes qui n’osent pas exprimer leurs vrais désirs.
      Bravo d’avoir choisi l’instruction en famille ! J’imagine que ça porte ses fruits.

  10. Bonjour,

    Le système scolaire mériterai une grosse mise à jour. Il est obsolète et ne correspond plus aux nouvelles générations. Heureusement des écoles plus adaptées commencent à apparaître. Merci pour cet article en tout cas !

    1. Jung - Coach en ligne

      Oui, des écoles plus adaptées naissent de partout, mais cela reste encore un peu trop marginal aux yeux des gens. Cependant, une prise de conscience est en train d’opérer.

  11. Merci pour cet article ! Effectivement il y a beaucoup de choses que nous devrions apprendre à l école et que le système en place me permet pas. Je pense aussi que notre façon d éduquer pourrait être revue. Cet article sur la difficulté d apprendre à prendre sa place quand on apprend à obéir : https://partagetonburnout.fr/savoir-prendre-sa-place/.
    Je vois par contre une réelle volonté de changements chez de plus en plus d enseignants. En maternelle par exemple où j ai trouvé des enseignants très créatifs et proches des besoins de chacun. À l inverse aujourd’hui j interviens en tant que coach en école du ingénieur, nous travaillons sur les talents, les valeurs, leur image professionnelle etc… donc dans les espaces où les enseignants ont plus de libertés sur le programme, il y a de chouette initiatives ! Et si on offrait un cadre plus flexible aux enseignants, qu’est ce qui pourrait émerger ?

    1. Jung - Coach en ligne

      Oui, comme tu le soulignes, il y a de plus en plus d’enseignants qui essaient de faire bouger les choses. Mais bien souvent ils se retrouvent confrontés au manque de moyens ou au manque de volonté politique pour faire évoluer un système qui a montré ses limites depuis bien longtemps.
      De belles initiatives sont en train de naître. Mon article a pas mal fait réagir sur les réseaux sociaux, notamment de la part d’enseignants qui se consacrent pleinement à faire évoluer les choses, et c’est très bien. Comme tu le dis, ils auraient besoin, pour laisser pleinement s’exprimer leur passion pour la transmission des connaissances, d’un cadre plus flexible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​BONUS GRATUIT I ​​Téléchargez votre e-book en

%d blogueurs aiment cette page :